HEXO + : un drone autonome pour les photographes et vidéastes amateurs

Si vous regardez un vidéo montrant des scènes prises du ciel, il est fort probable que ces images aient été faites depuis un hélicoptère ou un avion. Survoler une piste en montagne à bord de l’un de ces appareils n’est pas facile et demande que le pilote soit très habile. Mais ces séquences aériennes sont très impressionnantes et plusieurs producteurs de films ou de documentaires aiment rajouter ce type d’images à leur production.

Mais qu’en est-il des amateurs qui veulent eux aussi filmer les exploits sportif de leurs amis, ou tout simplement faire des photos de montagnes facilement sans devoir gravir des pentes abruptes et dangereuses. C‘est qu’intervient le drone autonome HEXO +. Cet appareil minuscule permet des tournages vidéos de qualités professionnels. 

Cet hélicoptère peut être contrôlé par un smartphone sous iOS ou Android et utilise le protocole MAVLink. Il dispose d’une fixation innovatrice pouvant recevoir un appareil photo conventionnel ou la fameuse caméra GoPro.

Utilisation simplifiée

L’utilisateur démarre le drone en utilisant une application incluse avec l’appareil qui permet d’indiquer le point de départ d’où il souhaite que le drone commence à filmer. Une fois que ces paramètres sont programmés, celui-ci prend automatiquement son envol et plane en position stationnaire et attend que le sujet commence à bouger.

Par la suite le drone se déplace en suivant un skieur par exemple et réalise un cadrage parfait du sujet. Le drone « sait » se trouve l’utilisateur principalement en se basant sur des coordonnées GPS et des signaux émis par le téléphone intelligent. L’appareil utilise également des algorithmes prédictifs pour anticiper la trajectoire du sujet à photographier ou à filmer. Si l’utilisateur le souhaite, il peut piloter manuellement le drone.

Spécifications techniques

Le prototype actuel du HEXO + permet une vitesse de pointe de 70 km/h (44 mi/h), offre 15 minutes d’autonomie par charge et peut voler à une altitude de 50 m (164 pi). En outre, ses bras à six hélices peuvent être repliées vers l’arrière pour faciliter son transport.

Ses concepteurs sont actuellement à la recherche de fonds afin de produire à grande échelle leur drone. Ils ont déjà dépassé leur objectif et la commercialisation devrait débuter vers le milieu de l’année 2015. Ce drone autonome pour photographes et vidéastes sera vendu environ 499$.