Un photographe nous explique comment photographier la voie lactée

ng1

Quand il s’agit de photographier la voie lactée et que vous demeurez dans une grands ville polluée par la lumière, le timing est critique. La plupart des détails seront très peu visibles sur vos photos, car cette pollution lumineuse voile l’éclat des étoiles.

Ces conditions atmosphériques défavorables, font en sorte que la plupart des photographes obtiennent des résultats médiocres. La plupart des tutoriels en ligne expliquent comment photographier les étoiles dans des lieux favorables, comme en forêt ou loin des grandes agglomérations urbaines.

Mais ce n’est pas tout le monde qui peut se rendre dans ces endroits, plusieurs devront tenter de photographier la voie lactée depuis leurs lieux de résidence. Pour ces photographes qui ne peuvent aller dans des endroits sombres, plus propices à ce type de photos, voici un petit tuto expliquant comment obtenir d’excellents résultats malgré la pollution lumineuse.

Pour réaliser vos images post-traitées vous aurez besoin de Photoshop, aucun autre logiciel ou « plugin » n’est nécessaire. Voici l’équipement que j’ai utilisé pour réaliser ce tuto :

  1. Un Canon 5D Mark II
  2. Une lentille Canon 16-35mm f/2.8
  3. Un trépied
  4. Un intervallomètre (ne sera pas nécessaire dans tous les cas)
  5. Des cartes mémoires et des batteries supplémentaires pour faire plusieurs photos afin d’avoir exactement ce que vous souhaitez.

Étape 1

Si les conditions atmosphériques sont favorables, localisez la voie lactée en utilisant des applications mobiles comme « Star Walk » ou « SkySafari » par exemple. J’ai développé ma propre application qui peut être téléchargé ici.

Étape 2

Passez en mode Bulb sur votre appareil photo reflex et placez l’ouverture de votre objectif à f/2.8. Quant aux ISO, si votre appareil le permet, utilisez 6400 et n’oubliez pas de photographier en RAW et non en jpeg.

Étape 3

J’utilise une technique appelée « exposer à droite », cette façon de procéder existe depuis plus de dix ans, elle permet d’obtenir un maximum d’informations en une seule exposition. Vous pouvez produire ce type d’exposition en poussant votre histogramme à l’extrême droite en augmentant les ISO ou le temps de pose. Dans cette exemple, j‘ai utilisé mon objectif à  16mm, f/2.8, j’ai paramétré mon appareil à 6400 ISO et exposé pendant 9 secondes. ng2

Cette technique d’exposition a cependant des limités, donc c’est en post-traitement à partir d’un fichier raw que vous pourrez faire ressortir les détails cachés.

Étape 4

Ajustez l’image en jouant avec les curseurs jusqu’à ce que vous soyez en mesure de voir la voie lactée. Référez-vous à l’image ci-dessous pour vous aider à modifier les différents paramètres. ng3

Étape 5

Si vous prenez des photos à un endroit relativement sombres, vous serez en mesure d’utiliser des temps de pose de 30 à 40 secondes en utilisant les mêmes paramètres (f/2.8, 6400 ISO @ 16mm). Vous obtiendrez alors probablement de meilleurs résultats en ajustant les curseurs. Mais si vous vous trouvez dans une ville dont la pollution lumineuse est très forte, vous devrez utiliser une technique différente pour avoir une bonne mage, surtout si la durée d’exposition est réduite à 5 secondes ou moins.

Dans Photoshop, cliquez sur Image-> ajustements-> HDR Toning, puis jouez avec le curseur « détail ». Vous devrez probablement pour finaliser le tout, masquer les parties surexposées de l’image.

ng4

Étape 6

À partir de cette étape, vous pouvez ajuster l’image à votre convenance ! ng5

Grâce à Photoshop vous pouvez ainsi améliorer les données numériques de vos fichiers raw, qui ont été enregistrées afin de dévoiler les détails de la voie lactée que nous ne pouvez voir en temps normal.

Il existe plusieurs autres façons d’obtenir les mêmes résultats; ceci n’est qu’un exemple parmi tant d’autres que vous pouvez utiliser sans devoir acheter des « plugins » supplémentaires.

Voici quelques-unes de mes images prises à Singapour. Notez que ces images n’ont pas toutes été traitées de la même façon. La technique doit être adaptée selon les conditions lumineuses.

ng6 ng7 ng8 ng9 ng10 ng11 ng12 ng13 ng14


Pour suivre le travail de Justin Ng, vous pouvez visiter sont Web à cette adresse : http://www.justinngphoto.com/

7 commentaires

  1. Bonjour, je me lance dans la photographie. Peut-on avoir ce même résultat avec un eos 70D ? Je viens d’acheter celui avec un objectif 18-135. Cordialement, olivier

  2. Bonjour, je voudrais simplement savoir comment obtenir des étoiles net avec une expo de 60sec ? Quand je le fait chez moi les étoiles forment des petits traits dû au déplacement.
    Ps: je bosse sur un D90 avec un 16-85.
    Amicalement Damien.

    1. Dans l’article il est bien précisé que le photographe à utilisé un temps d’exposition de 9 secondes. Il est impossible d’avoir une image sans traits si vous utilisez un temps d’exposition de 60 secondes, sauf si vous possédez un appareil très cher utilisé par certains astro-photographes.

  3. Bonjour,

    J’ai une question très bête… Comme faites vous pour trouver la voie lactée????
    J’ai bien un application qui permet d’aider sa localisation mais lorsque celle-ci devient obsolète parce qu’on se trouve quelque part ou on ne capte pas, comment faire!!
    Merci par avance de votre aide,

    Anthony M.

    1. C’est une excellente question, je ne suis pas un spécialiste de ce type de photos, toutefois j’ai trouvé ceci : en été vers 23 hrs levez les yeux au zénith. Vous verrez une étoile juste au-dessus de vous: c’est Véga, de la constellation de la Lyre. Juste à côté, à quelques pleines lunes de là, vers le sud, vous devriez tomber sur une écharpe laiteuse parcourant le ciel du nord-est au sud-ouest, et qui est en fait un brouillard d’étoiles si lointaines qu’elles ne sont pas discernables individuellement à l’oeil nu : c’est ça la Voie lactée, le disque de notre Galaxie vu par la tranche depuis l’intérieur. Et si vous ne voyez rien, c’est que vous êtes sur un site trop pollué par les lumières artificielles. source : http://www.cidehom.com/question.php?_q_id=2616

      L’hiver c’est plus compliqué; depuis l’hémisphère nord elle est moins visible.