La vente d’appareils photo reflex en baisse

Ce n’est plus une surprise pour personne, les reflex ne sont plus aussi populaires qu’ils étaient autrefois. Leur conception date d’une époque où la technologie ne permettait pas de concevoir des appareils photo dotés de fonctionnalité avancées.

Par exemple, les nouveaux boîtiers Alpha de Sony ont prouvé qu’il est dorénavant possible de se passer d’un viseur à pentaprisme pour voir son sujet. Les derniers EVF qui équipent ces nouveaux appareils « mirorless » sont extrêmement qualitatifs et offrent un flexibilité inaccessibles aux viseurs traditionnelles. Un exemple parmi tant d’autre; l’histogramme en temps réel. Celui-ci peut être affiché en permanence dans un viseur électronique, permettant d’ajuster les hautes lumières et les ombres dès la prise de vue et même de voir sa photo telle qu’elle sera après avoir appuyé sur le déclencheur.

Canon et Nikon affectés

Cette diminution des ventes des appareils « traditionnels » affecte les deux plus grands fabricants de reflex; autant Nikon que Canon. Les hybrides quant à eux ont vu leur part de marché augmentée, ainsi que celle smartphones dont les fonctions photographiques ne cessent de croître à chaque année.

La tendance est claire; Les ventes mondiales des caméras à objectifs interchangeables sans miroir; comme les fameux X de Fuji ont atteint 1,49 millions d’unités en 2014, dont la valeur s’élevait à 600 millions de dollars ou 450 millions d’euros, une hausse de 40 % par rapport à l’année précédente selon l’association « Camera & Imaging Products », un organisme regroupant les principaux fabricants japonais d’appareils photos.

Bien que les reflex numériques dominent encore le marché de l’appareil photo à objectif interchangeable, les caméras « mirrorless » représentaient plus de 23 % du total des expéditions de janvier à juin 2014.

Les hybrides plus populaires que jamais

Que faut-il retenir de tous ces chiffres; d’une part que les appareils hybrides sont de plus en plus populaires et ont vu leurs volumes de vente exploser de plus de 64% en 2014. cette tendance est observées dans tous les pays du monde, surtout en Asie, mais cette tendance s’observe aussi en Amérique et en Europe.

D’autre part que les reflex n’ont plus la cote auprès des consommateurs, ceux-ci leur préférant des boîtiers plus petits, mais tout aussi qualitatifs. Les « très amateurs » se contentant quant à eux des smartphones dotés de fonctionnalité très évolués qui rendent ces appareils très attractifs.

Conclusion

Le marché est en pleine mutation et plusieurs analystes prévoient la disparition à moyen et long terme des reflex. Il est fort probable que les photographes professionnels seront les derniers à franchir le pas vers les hybrides, mais si la tendance se maintient, les appareils photo telles que nous les connaissons depuis plusieurs décennies, seront remplacés par de nouvelles « unités photographiques » dont les spécifications techniques ne sont pas encore parfaitement définies.