Une puce hyper puissante conçue par IBM

Une nouvelle puce de traitement de données numériques pourrait transformer nos appareils électroniques, comme les apn, en véritables super ordinateurs pouvant traiter plusieurs milliards d’opérations à la seconde. Cette nouvelle puce créée par IBM, permettrait d’augmenter considérablement la qualité des photos produites par nos boîtiers numériques

En effet, la firme américaine bien connue IBM, a annoncée qu’elle est parvenue à concevoir une super puce pas plus gros qu’un timbre poste, pouvant traiter une quantité massive de données numériques.

Cette puce appelée « TrueNorth » fait partie d’un programme de recherche intensif des laboratoires de la firme. Cette puce est constituée de 5,4 milliards de transistors dotés de 4 096 cœurs neurosynaptiques.

Petite et performante

La puce conçue par IBM peut traiter un nombre impressionnant de données; soit environ 400 milliards d’opérations par seconde. Le plus incroyable est que cette puce révolutionnaire consomme très peu d’énergie; environ 70 milliwatts, en comparaison aux 50 Watts pour les puces actuelles.

Quel est le lien avec la photographie penserez-vous ? Très simple; nos apn sont en fait de petits ordinateurs qui doivent traiter un nombre énorme de données numériques afin de créer une image à partir des données fournies par le capteur CMOS. Plus la puce d’imagerie est puissante et plus elle peut traiter ces informations rapidement et « reconstruire » une image de qualité via de puissants algorithmes afin de réduire, par exemple, le bruit qui s’immisce immanquablement dans ce flot d’informations.

Plus la puce de traitement interne est puissante et plus elle peut utiliser des algorithmes complexes. Le résultat finale est une image non seulement de meilleure qualité, mais aussi une rapidité de traitement de l’auto focus et de toutes les fonctionnalités dont sont dotées nos boîtiers.

Des possibilités illimitées

Cette puce conçue par IBM ne sera pas mise sur le marché demain matin, mais elle laisse entrevoir des possibilités quasi illimitées. Cette puce étant basée sur une toute nouvelle architecture plus performante, elle transformerait nos apn en machines hyper performantes. Le nombre de pixels sur les capteurs pourrait par exemple augmenter sans que l’appareil ne soit ralenti par ce flot énorme d’informations. De plus une puce qui n’est pas plus gros qu’un timbre poste et qui ne consomme que très peu d’énergie est un candidat parfait pour équiper un petit appareil comme nos caméras.

Imaginez un boîtier dont le capteur serait doté de 100 mégapixels, dont le mode rafale serait de plusieurs centaines de photos à la seconde et qui produirait au final, des photos d’une qualité exceptionnelle en quelques millisecondes. C’est ce que cette puce pourrait faire si elle équipait nos appareils photo numérique.

Le futur de la photo numérique à un bel avenir devant elle !

Source : Science Mag