Capture One Pro 7 selon Joseph Eckert

Toujours à la recherche de ce qui se fait de mieux en photographie; désirant sortir des sentiers battus, Le Blog Photo, vous présente l’opinion d’un photographe professionnel qui est passé de Lightroom à Capture One Pro. Il nous fait la démonstration succinctement que ce logiciel méconnu, peut rivaliser sans problème avec le tout puissant lightroom.

Joseph Eckert est un photographe qui exerce ce métier depuis de nombreuses années. Pour lui la photo est plus qu’un métier, c’est une façon d’exprimer sa créativité et de mettre en image le beauté qui l’entoure.

Il aime tous les styles, mais plus particulièrement les photos de paysages et de la nature. Comme plusieurs photographes il a appris que la photographie est un art qui ne doit pas se limiter à des règles trop rigides. Il doit y avoir une part d’improvisation et de chance. L’instant décisif, si précieux à HCB, n’arrive pas très souvent dans la vie d’un photographes. Il doit savoir utiliser tous les outils existants pour parvenir à produire une oeuvre artistiquement valable. Un bon logiciel de post-traitement est l’un de ces outils parmi tant d’autre.

À ses début il a donc travailler avec Lightroom car on lui disait que ce logiciel était le meilleur, mais étant curieux de nature, il a voulu explorer d’autres programmes moins connus. La découverte de Capture One Pro fut pour lui une révélation. Personne ne lui avait jamais parlé de ce logiciel haut de gamme, utiliser par des photographes de mode ou des portraitistes d’artistes connus. Puis doucement il a appris à apprivoiser la bête. Il nous présente dans cet article ses commentaires sur un logiciel méconnu de la plupart des amoureux de l’image.
 

Ses débuts avec Lightroom et ACR

J’ai utilisé Lightroom 4 et 5 pendant près de 5 ans. Avant cela j’utilisais Photoshop CS5 et ACR pour mon traitement des fichiers RAW. Il est donc juste de dire que j’ai passé de longues années à utiliser les logiciels les plus connus en photographie, croyant qu’ils étaient les meilleurs pour un artiste semi-professionnel comme moi.

Je suis toujours intéressé à découvrir de nouvelles façons d’accroître la qualité de mes images; ainsi donc doucement d’autres convertisseurs RAW ont commencé à attiré mon attention. Ce fut particulièrement le cas quand je possédais le Fuji X-E1 ; à ce moment-là Lightroom ne produisait pas de bons résultats avec les capteurs X-Trans. Les images regardées à 100% ressemblaient à une purée de couleurs que je parvenais à rendre exploitables après de longues heures à jouer avec les divers curseurs. Bien que les nouvelles version de LR produisent de meilleurs résultats, la mauvaise qualité initiale de mes fichiers raw m’a amené à rechercher une solution plus qualitative; c’est à ce moment que j’ai découvert Capture One Pro.

J‘ai décidé d’apprivoiser ce nouveau logiciel en profitant de la période gratuite de 60 jours. Je voulais savoir si il pouvait surpasser Lightroom 5.6 en tant que processeur RAW.
 

Qu’est-ce qu’il a découvert ?

Eh bien, c’est simple, ce logiciel est tellement supérieur à Lightroom, que j’ai fini par l’acheter après seulement 30 jours d’essai. Je n’utilise plus LR depuis cet achat.

Qualités

  • Clarté et netteté des fichiers raw, surtout pour les appareils photo dont les profils « sur mesure » sont disponibles. Dématriçage nettement supérieures à Lightroom 5.6
  • Excellent contrôle du contraste – naturel ou « punché » selon vous préférences
  • Récupération des zones sombres extrêmement efficace.
  • Récupération des HL très efficace
  • Contrôle et ajustement des couleurs extrêmement puissant
  • Possibilité d’utiliser plusieurs couches durant le dématriçage des raw
  • Superposition d’un masque de mise au point très utile.
  • Nécessite moins d’exportations dans Photoshop que lorsque j’utilisais Lightroom 5
  • Aucune exigence d’abonnement mensuel (Lightroom n’offre pas encore cette option, mais la version 6 semble vouloir emprunter la même vois que Pohotoshop)

Défauts

  • L’interface n’est pas aussi intuitive que celle de Lightroom 5.6
  • Pas tellement plus rapide que Lightroom 5.6, mais cela peut dépende de votre ordinateur
  • Utilise plus d »espace disque que LR pour l’exportation des fichiers raw non finalisés

Conclusion

Il est très dommage que la majorité des photographes croient que Lightroom est le meilleur outil disponible pour effectuer le travail de conversion de leurs fichiers raw. Captue One Pro est dans une classe à part. C’est un vrai logiciel professionnel, bien plus que LR, D’ailleurs il pourrait être intimidant pour certains, car ses possibilités sont si grandes et le choix de jouer avec les divers paramètres si vaste, que cette multitude de possibilités sera probablement perçu, à tort, comme un défaut par certaines personnes.

Il ne faut surtout pas se laisser intimider par sa complexité apparente. Une fois que l’on a compris la logique derrière tous ces boutons, il n’est pas vraiment plus compliquer que Lighroom. Il faut simplement prendre le temps de s’habituer à une interface graphique différente et à une disposition des différents outils basée sur un flux de travail plus sophistiqué.

Mais au final, c’est le résultat qui compte et à ce niveau Capture One Pro ne vous décevra pas. Vous serez étonné des résultats. Il n’est pas parfait; l’outil parfait n’existe pas, mais je peux affirmer que comparé à LR, il le surpasse sans difficulté à bien des niveaux.

Pour suivre le travail de Joseph Eckert, vous pouvez le retrouver sur sa page personnel.

crédit photo : Joseph Eckert