Le post-traitement à l’ère de la photographie argentique

Il  est intéressant de savoir que les photographes qui nous ont précédé, devaient eux aussi post-traiter leurs photos, mais sans les facilités que nous connaissons apportées par les nouvelles technologies. Voici des exemples de photographies qui ont marqué l’histoire, et les techniques utilisées en post-traitement par des maîtres de la chambre noire.

Pablo Inirio, un maître de la chambre noire qui travailla pour l’agence Magnum Photos à New York, a personnellement travaillé sur plusieurs photos les plus célèbres de l’histoire. Un certain nombre de ses photos « balisées » pour un futur post-traitement ont été publiés il y a peu de temps, révélant l’énorme travail qu’exigeait un tel traitement qui se faisait, rappelons-le, exclusivement à la main.

Les deux images ci-dessus montrent une photo prise par le photographe Dennis Stock de James Dean à Times Square aux USA. Ce portrait mondialement connu fut post-traité en chambre noire. Les balises notées sur la photos de gauche, nous montrent les modifications que Pablio Inirio a dû faire pour produire l’image finale de droite.

Les lignes et les cercles que vous voyez révèlent les différents temps d’exposition que Inirio devait appliquer aux différentes zones de l’image sous l’agrandisseur. Un véritable travail de moine, qui exigeait un grand talent.

Un second exemple; une photo de Katherine Hepburn prise par Dennis Stock :

Ici un portrait du photographe Henri Cartier-Bresson, photographié par Bob Henriques durant une manifestation dirigée par Martin Luther King à Washington le 28 août 1963:

Toute ces images nous montrent que des maîtres de la chambre noire, sont parvenus à réaliser des photos qui ont marquées l’histoire, en utilisant des techniques qui paraissent primitives et laborieuses pour nous photographes, habitués à utiliser des logiciels de post-traitement très performants.

Ces images nous permettent surtout de prendre conscience de l’impressionnant bon technologique qui s’est produit depuis les dernières années, propulsant la photographie à des niveaux que ces pionniers de l’image n’auraient jamais pu imaginer.

N’oubliez pas la prochaine fois que vous post-traiterez vos photos, de remercier un génie comme Thomas Knoll qui a créé en 1987 le logiciel Photoshop. C’est grâce est des personne comme lui si nous nous sommes affranchis de ces laborieuses méthodes.