Sony et Olympus ont signé un accord il y a un an afin de collaborer de manière plus étroite à l’élaboration de nouveaux produits. Depuis de nombreuses années, Olympus a doté ses boîtier du meilleur système de stabilisation offert sur le marché. Mais Sony avec son nouveau A7 Mk II, équipé d’un système sur 5 axes, semble faire aussi bien. Lequel est le meilleur ?

Lors d’une récente conférence, Sony a expliqué le fonctionnement de son nouveau système de stabilisation du capteur. Sony a déclaré qu’il avait développé un système différent de celui d’Olympus; celui-ci étant destiné au appareils Micro 4/3. Un capteur full frame exige beaucoup plus de travail de la part du système de stabilisation qu’un capteur micro 4/3, c’est la raison pour laquelle Sony a développé son propre système mais qui fonctionne de façon assez similaire à celui d’Olympus.


Le système de stabilisation développé par Olympus

Le système Sony est conçu pour corriger les vibrations de l’appareil sur plusieurs plans. Il y a l’axe X et Y et aussi le « Pitch » et « Yaw ». Mais comment tout cela fonctionne-t-il ? Selon un ingénieur de chez Sony, l’ensemble est basé sur un système de répulsions magnétique monté sur des roulements à billes qui détecte les mouvements et les compense en déplaçant le capteur. Ce système complexe est contrôlé par une puce dédié à cette tâche et par des algorithmes sophistiqués.

Ce système fonctionne avec tous les objectifs, toutefois il y a une différence pour les lentilles qui ne peuvent pas communiquer avec la caméra. Dans le cas où la lentille ne fournit les informations à l’électronique de l’appareil, l’utilisateur doit entrer manuellement la longueur focale de l’objectif.


Le système de stabilisation développé par Sony

Ainsi, le comportement du système de Sony est largement tributaire de la lentille; elle doit fournir la longueur focale et la distance de mise au point au système. Il y a quelques verres qui ne communiquent pas ces informations, dont plusieurs lentilles Leica et Voigtlander, qui sont rarement dotées d’un encodeur électronique, et les Rokinon ainsi que les Samyang qui ne communiquent pas avec l’électronique de l’appareil.

La grande différence

Olympus a mis au point une technologie de stabilisation d’Image innovatrice et l’a utilisé dans son premier modèle OM-D, le E-M5 en 2012. Le système de Sony doit pour sa part être plus performant dû au capteur plein format. Mais dans les deux cas, les systèmes fonctionnent sur un principe de compensation relativement identique. Les deux systèmes utilisent des aimants et compensent les mêmes types de « bougés » de l’appareil, mais sont-ils parfaitement identiques ?

Les deux systèmes sont incroyablement similaires; à l’exception des performances en mode vidéo. En effet, alors que le système de stabilisation de Sony en mode vidéo fonctionne sur cinq axes, celui d’Olympus ne fonctionne que sur trois axes.

C’est là la plus plus grande différence et c’est la raison pour laquelle plusieurs photographes considèrent le système de Sony comme étant le plus performant actuellement disponible sur le marché, pour les appareils « mirrorless » haut de gamme.

jupiter2000Boîtierdécouvertesony
Sony et Olympus ont signé un accord il y a un an afin de collaborer de manière plus étroite à l'élaboration de nouveaux produits. Depuis de nombreuses années, Olympus a doté ses boîtier du meilleur système de stabilisation offert sur le marché. Mais Sony avec son nouveau A7 Mk...