Les drones n’en finissent plus de faire parler d’eux. Ces appareils au départ considérés par plusieurs comme des gadgets inutiles, prennent de plus en plus de place dans le kit de base des photographes. Ces engins volants téléguidés se démocratisent et permettent de réaliser des prises de vue autrefois impossibles à réaliser. Côté tarif, les prix diminuent, et le choix des modèles disponibles est aussi varié que les fonctionnalités qu’ils offrent.

Une demande toujours croissante

Ces quadricoptères se vendent comme des petits pains chauds. Pour faire face à une demande qui ne cesse de croître, plusieurs fabricant ont dû faire des pieds et des mains pour arriver à répondre aux commandes qui leur parviennent de partout sur la planète. Car en effet, l’engouement est mondial. Les États-Unis sont les principaux acheteurs de ces appareils, les pays d’Europe viennent en second, et le Japon et la Chine suivent de très près.


Le Sky-Hero, une autre vedette chez les drones

Un vendeur chez le fabricant UAV-RC.com, qui animait un stand au salon du drone de Los Angeles, l’avoue avec joie; les drones captivent la clientèle. ils sont devenus les nouveaux gadgets high-tech incontournables. Certains appareils ne coûtent que 25 dollars / 20 euros, alors que d’autres destinés aux professionnels de l’image, peuvent se vendre jusqu’à 3000 $ / 2800 euros.

Le modèle le plus populaire demeure le DJI Phantom (photo de gauche), la référence du drone de loisir, pouvant filmer en full HD à plus de 50 mètres d’altitude. Quant aux appareils « sérieux », comme le DJI Inspire 1, il peut voler à une altitude de plus de 4,5 kilomètres. Du jamais vu pour des « jouets », dont les plus pessimistes prévoyaient leur disparition à court terme.

Les gouvernements de plusieurs pays touchés par cette nouvelle tendance des consommateurs, ont du mal à suivre et la législation qui doit encadrer l’utilisation des drones et parsemée de zones grises. D’après l’aviation civile américaine, plus de 200 incidents impliquant ce type d’appareils ont eu lieu cette années. Et les choses ne semblent pas vouloir changer.

Des nouvelles tendances et de nouveaux produits

Outre la sécurité, certains utilisateurs amateurs utilisent leurs appareils pour espionner leurs voisins; un sujet particulièrement sensible à Los Angeles, où vivent de nombreuses vedettes du grand écran. Les nouveaux paparazzi des temps modernes ne se gênent pas pour photographier les stars dans leurs jardins.

Tout cela démontre que :

  • La technologie est au point
  • La demande est en forte croissance
  • Le marché s’organise
  • Quelques acteurs émergent
  • Les prix baissent
  • De nouvelles applications en photographie naissent
  • Un écosystème se met en place
  • Les appareils se démocratisent

Cette mode s’essoufflera-t-elle en 2015 ? Probablement un peu, comme tout nouveau produit, la demande est forte au début, puis elle diminue lorsque de nouveaux gadgets font leur apparition. Seul les vrais utilisateurs sérieux continueront à profiter des nombreux avantages offerts par ces appareils. De plus, la technologie des drones en a inspiré plus d’un; aux USA des concepteurs audacieux préparent la moto de demain, inspirée par ces quadricoptères. L’Hoverbike, c’est son nom, est une moto-drone qui permet de se déplacer à travers champs et montagnes.

Bien que cet appareil soient encore un prototype, cette moto volante pourrait être mise sur le marché dès l’été 2015. Mais tout cela est bien loin de la photographie !

jupiter2000découvertedronePhotographe
Les drones n'en finissent plus de faire parler d'eux. Ces appareils au départ considérés par plusieurs comme des gadgets inutiles, prennent de plus en plus de place dans le kit de base des photographes. Ces engins volants téléguidés se démocratisent et permettent de réaliser des prises de vue autrefois...