Le capteur « SuperSensor » sera là en 2015


Almalence est une entreprise dont le nom demeure inconnue pour la plupart d’entre nous, pourtant plusieurs de leurs technologies d’imagerie numérique sont utilisées sur un large éventail de systèmes optiques haut de gamme, allant des caméras reflex aux appareils mobiles.

Peu de gens savent par exemple que la très populaire application photo A Better Camera destinée aux smartphones et disponible sur Google Play, a été conçue par Almalence. Un autre exemple, HDR Camera + est l’application numéro un pour la photographie HDR sous Android, elle est dans le Top 10 des applications les plus téléchargées sur Google Play. Tous ces logiciels sont le fruits de longues recherches réalisées par Almalence.

Le capteur SuperSensor

Toutefois la réalisation la plus importante faite par cette entreprise est le capteur appelé « SuperSensor ». Ce capteur, doté de fonctionnalités innovatrices, remplacera à terme ceux de la plupart des appareils photo numériques. Ce capteur est doté de technologies révolutionnaires qui  améliore la qualité des images.

Almalence a annoncé le 3 décembre dernier que son super capteur, pourra être utilisé pour améliorer la qualité des photos des appareils numériques sans ajouter un micron à leur taille et cela, à une fraction du montant normalement investie pour l’amélioration des appareils d’imagerie numériques.

Contrairement aux autres capteurs conçus par exemple par Sony,  qui exigent de profondes modifications internes des appareils numériques afin d’adapter l’électronique aux nouvelles configuration des capteurs, ce fut le cas  lors du passage des CCD aux CMOS qui offraient une vitesse de lecture plus rapide et un  plus faible coût de production, le capteur « SuperSensor » peut être utilisé conjointement aux pièces déjà présentes sans devoir modifier profondément la configuration matériel du produit.

Ces améliorations se traduiront concrètement par une résolution plus élevée sans augmenter le nombre de pixels sur le capteur, par une réduction du bruit parasite en aux ISO, par une vitesse d’acquisition et de dématriçage plus élevée, et par une plage dynamique plus étendue.

Les premiers appareils qui utiliseront la technologie de Almalence devraient être disponibles dès 2015.