5 trucs pour contourner l’obsolescence programmée

L’obsolescence programmée se manifeste de différentes façons; la plus connue, et celle qui préoccupe le plus les gens, est la faiblesse matériel qui se manifeste par des pièces qui pèteront à une date estimée par le fabricant, comme un transistor de mauvaise qualité qui brisera à force de surchauffer.

Une autre forme d’obsolescence programmée plus subtile se manifeste au niveau des fonctionnalités; le produit fonctionne toujours, mais le nouveau en offre beaucoup plus. Les fabricants de ces produits connaissent bien la psychologie des consommateurs et la force de la tentation de posséder le nouveau gadget. Voici cinq trucs qui vous aideront à ne plus tomber dans ces pièges ou du moins à éviter quelques-unes des tactiques utilisées pour vous faire dépenser.

1. Bien connaître les produits

Avant d’acheter un nouveau produit doté de caractéristiques alléchantes, il est important de savoir s’il sera bientôt remplacé par une nouvelle technologie qui est sur le point d’être commercialisée. Si c’est le cas, il vaut mieux attendre pour ne pas devoir foutre à la corbeille son nouvel appareil après 5 ou 6 mois d’utilisation. Fuyez également les produits d’une marque très peu connue.

Par exemple dans le cas des écrans LCD, les dalles de ces marques proviennent très souvent de lots refusés par les grandes marques à cause d’une qualité ne correspondant pas aux standards exigés. Ces composants bas de gamme ont une durée de vie très limitée qu’il faut fuir comme la peste.

2. Vérifiez la batterie

Les smartphones ainsi que les tablettes sont souvent dotés de batteries qui ne peuvent pas être remplacées par l’utilisateur. Une autre tactique pour faire dépenser les gens. Lors de l’achat, privilégiez un appareil équipé d’une batterie amovible qui peut être remplacée et que vous trouverez facilement sur internet ou dans des boutiques de pièces électroniques lorsqu’elle sera devenue inutilisable.

Un autre piège est celui des batteries dotées de puces qui sont là, nous dit-on, pour garantir la qualité de la batterie. Il y a beaucoup de controverse sur ce sujet, certains affirment que ces puces sont très utiles, alors que d’autres y voient une tactiques pour limiter le choix des consommateurs. C’est à vous de décider, toutefois ma propre expérience m’a démontrée qu’il est possible d’utiliser des batteries non homologuées sans problème.

3. Assembler son propre ordinateur

Dans le cas des ordinateurs, pour les plus habiles, la solution consiste à monter son ordinateur; vous ne sauverez pas beaucoup d’argent, mais vous choisirez les pièces selon vos préférences et votre budget. Monter soi-même un ordinateur offre l’avantage, lorsqu’il n’est plus assez puissant, de pouvoir changer certaines pièces pour prolonger sa vie.

ici le contournement de l’obsolescence programmée se fera à long terme, mais le résultat final sera le même, vous sauverez de l’argent et serez plus autonome face aux grandes marques qui n’ont comme seul et unique but de vous faire payer pour mettre à niveau votre ordinateur sur lequel vous procédez au post-traitement de vos photos.

4. Ne laissez pas vos appareils en mode veille

Éteignez toujours vos appareils, de cette façon ils s’useront moins rapidement qu’en mode veille et vous prolongerez leur durée de vie. Certains rétorquerons qu’il faut attendre plus longtemps avant de pouvoir utiliser un appareil éteint que si il est en mode veille.

En voulant gagner quelques secondes vous ne ferez que raccourcir leur durée de vie. C’est à chacun de décider ce qu’il désire le plus; sauver quelques dizaines de minutes par mois en temps d’attente ou payer pour devoir renouveler son smartphone plus souvent.

5. Réparez plutôt que de jeter

Contrairement à la croyance très répandue selon laquelle le prix d’une réparation dépasse le montant d’un nouveau produit; en réalité plusieurs appareil peuvent être réparés pour quelques dizaines de dollars ou d’euros. Bien évidemment cela dépendra de la pièce défectueuse. Par exemple j’ai déjà fait changer un écran LCD pour 50 $ / 35 euros alors que mon reflex vaut 1000 $ / 900 euros.

Pour les gens habiles, vous pouvez même effectuer ces réparations vous-mêmes. Il existe plusieurs tutoriels sur Youtube qui expliquent comment démonter un boîtier pour changer certaines pièces. Les grandes marques préfèrent que vous changiez votre appareil, d’où le prix des pièces détachées souvent plus dispendieux. Toutefois ce n’est pas toujours le cas, les plus astucieux sauront comment détourner cette tactiques en cherchant des fournisseurs ou des réparateurs compétents.

En résumé

Le choix revient aux consommateur; soient ils acceptent de payer « parce que c’est plus simple ainsi », soient ils font les efforts nécessaires pour ne pas se faire arnaquer par des tactiques marketing douteuses mais « légales », en revendiquant le droit de disposer des produits acheter selon leurs désirs, en usant d’astuces pour prolonger leur durée de vie même si cela implique de devoir consacrer un peu plus de temps à leur entretient ou à leur réparation.