p301

Plus tôt aujourd’hui, Kaspersky, un groupe bien connu pour leurs logiciels de protection utilisés sur des millions d’ordinateurs à travers le monde, a révélé que la NSA utilise des disques durs « hackés » pour espionner les utilisateurs depuis 2001.

Les ordinateurs infectés par des disques durs modifiés ont été trouvés dans plus de 30 pays, y compris l’Iran, le Pakistan, la Russie, la Chine et la France. Selon Kaspersky :

Depuis plusieurs années nos équipes analysent et surveillent attentivement les cyber-attaques dans le monde entier. Cependant, maintenant nous pouvons confirmer avec certitude que la NSA utilise des disques durs modifiés avec l’accord des différents manufacturiers pour espionner les utilisateurs à l’échelle mondiale.

Cela confirme la rumeur selon laquelle l’agence de presse Reuters aurait reçu une information venant d’un ancien employé de la NSA indiquant qu’un dispositif d’espionnage était dissimulé sur des disques durs fabriqués par plus d’une douzaine de sociétés, dont certaines ont été mentionnées, notamment Western Digital, Seagate, Toshiba, IBM, Micron et Samsung.

Toujours selon Kaspersky, les logiciels espions ne peuvent avoir été intégrés aux appareils sans avoir eu accès au code source des disques durs infectés.

Infection-Map-670x417

Les pays les plus touchés par ce cyber-espionnage (source Kaspersky)

Le directeur générale de Western Digital, Steve Shattuck nous dit que :

Avant le rapport, nous ne savions rien du programme découvert par Kaspersky de cyber-espionnage. Nous prenons ces révélations très au sérieux. L’intégrité de nos produits et la sécurité des données de nos clients sont d’une importance primordiale pour nous.

Toshiba, Samsung, Seagate, et IBM ont refusé de commenter cette affaire.

[via]
jupiter2000IBMRumeurssamsungSupport de stockageToshiba
Plus tôt aujourd'hui, Kaspersky, un groupe bien connu pour leurs logiciels de protection utilisés sur des millions d'ordinateurs à travers le monde, a révélé que la NSA utilise des disques durs 'hackés' pour espionner les utilisateurs depuis 2001. Les ordinateurs infectés par des disques durs modifiés ont été trouvés dans...