Des encres qui pourraient durer des siècles inspirées par le Cotinga

p1

Parmi les spécimens conservés au Harvard Museum of Comparative Zoology, se trouve un cotinga qui est un oiseau dont les plumes sont d’un bleu éclatant. Après des siècles passé dans ce musée, la couleur de ses plumes est toujours aussi éblouissante. En s’inspirant de cet oiseau, des chercheurs de Harvard ont mis au point des micro capsules remplies d’une solution qui en séchant, permettent de reproduire tout le spectre lumineux visible.

Des encres qui ne ternissent jamais

Selon l’un des chercheurs à l’origine de cette découverte, ces nanoparticules pourraient être utilisées pour créer des encres qui ne terniraient jamais. Ces micro-capsules pourraient également être utilisées en lieu et place des cristaux liquides des écrans d’ordinateurs, ainsi que dans les liseuses électroniques.

TOCCes micro capsules en gros plan

Des tirages éternels

Mais pour les photographes le plus intéressant est l’application éventuelle de cette découverte en photographie. Il sera possible par exemple d’imprimer des photos qui ne terniront jamais, et ce, même après des siècles.

Aucune toxicité

Ces capsules seraient aussi très sécuritaires, en effet, beaucoup de produits chimiques qui entrent dans la composition de la peinture de nos maisons sont toxiques. Ces nanocapsules sont sans danger pour l’environnement et pour la santé humaine. Le Bureau de Développement Technologique de Harvard a déposé une demande de brevet provisoire et travaille en collaboration avec le laboratoire de Maurin afin de commercialiser cette technologie innovatrice.

[via]

2 commentaires