Heidi Levine gagnante du prix de photojournalisme Anja Niedringhaus

heidi levin

Heidi Levine a reçu mardi le prix Anja Niedringhaus décerné par « The International Women’s Media Foundation » (IWMF). Cette fondation a été créé pour honorer le courage et le dévouement de la photographe Anja Niedringhaus, qui a été tuée en Afghanistan en 2014.

« Les images prises par les nominés montraient les conflits les plus dangereux de cette décennie. Leurs oeuvres permettent de mieux comprendre le monde dans lequel nous vivons et nous conscientisent sur les atrocités commises dans certains pays », nous dit Elisa Lees Muñoz directrice exécutive du IWMF.

evineLevine est un photojournaliste américaine qui travail dans les endroits les plus dangereux de la planète. Elle a couvert plusieurs évènements au Moyen-Orient, notamment en Égypte, en Libye et en Syrie. Elle a montré au reste du monde le sort des réfugiés irakiens vivant en Suède, en Jordanie et en Syrie, et a passé un mois avec les troupes américaines en Irak. Ce prix sera officiellement décerné à Levine lors d’une cérémonie à Berlin le 25 juin 2015.

Rappelons que Anja Niedringhaus était une photojournaliste qui a consacré sa vie à documenter divers conflits dans le monde et leurs impacts sur les populations locales. Originaire d’Allemagne, elle a commencé à travailler à temps plein comme photojournaliste en 1990 où elle a rejoint l’European Pressphoto Agency (EPA). Une de ses premières missions couvrait la guerre dans les Balkans, où les journalistes étaient régulièrement ciblés par les Serbes de Bosnie. En 2002, Niedringhaus a commencé à travailler pour l’Associated Press. Elle a couvert principalement les conflits au Moyen-Orient, en Afghanistan et au Pakistan. Elle a été tuée le 4 avril 2014 alors qu’elle couvrait les élections présidentielles en Afghanistan.

levineGaza City, 2014, Heidi Levine/The National/Sipa Press

levineGaza City, Heidi Levine/The National/Sipa Press

levineGaza City, Heidi Levine/The National/Sipa Press

levinePalestinian child, Heidi Levine/Sipa Press

levinePalestinians collect books, Heidi Levine/The National/Sipa Press

crédits photo : Heidi Levine