Une batterie en aluminium qui se recharge en quelques secondes

pile aluminium

Des scientifiques de l’Université de Stanford ont inventé la première pile haute performance en aluminium qui se recharge en quelques secondes. Selon ces chercheurs, cette nouvelle technologie offre une alternative sûre aux nombreuses batteries commerciales largement utilisées dans plusieurs appareils, notamment les apn.

Hongjie Dai, professeur de chimie à l’Université Stanford explique :

Nous avons mis au point une batterie rechargeable en aluminium qui peut remplacer les unités de stockage existantes, telles que des piles alcalines, qui ont un impact négatif pour l’environnement et les batteries au lithium-ion, qui peuvent parfois s’enflammer ou exploser. Notre nouvelle batterie ne peut pas exploser même si elle est exposée à la chaleur ou entreposée de façon non sécuritaire. De plus elle peut être rechargée en quelques secondes.

Voici un exemple d’une batterie lithium-ion ordinaire « malmenée » :

L’aluminium est depuis longtemps un matériau attrayant pour les concepteurs d’unités de stockage électrique, principalement en raison de son faible coût et de sa faible inflammabilité. Cette batterie ion-aluminium se compose de deux électrodes : une anode chargée négativement en aluminium et une cathode chargée positivement.

Pour cette batterie expérimentale, l’équipe de Stanford a utilisé une cathode en aluminium et une anode fait de graphite, ainsi qu’un électrolyte liquide ionique, à l’intérieur d’une pochette souple en polymère. L’électrolyte est essentiellement un sel qui est liquide à température ambiante.

Des millions de consommateurs utilisent les piles AA et AAA de 1,5 v, cette batterie rechargeable en aluminium génère environ 2 volts d’électricité. C’est donc une découverte qui pourrait remplacer à terme nos anciennes piles. Cette batterie produit environ la moitié de la tension d’une batterie au lithium typique. Mais l’équipe de Hongjie Dai pense pouvoir l’améliorer en utilisant une cathode composée d’un autre matériau qui pourrait éventuellement augmenter la tension et la densité d’énergie.

[via]