Avouons-le, faire de la photographie de rue n’est pas une tâche facile. Pour le photographe débutant, c’est souvent très intimidant. Se balader avec un appareil sur la rue attire inévitablement l’attention. Pourtant c’est le genre de photos que je préfère. Après avoir pratiqué cet art pendant environ quatre ans, voici mon top dix des conseils pour les photographes qui désirent se lancer dans cette aventure.

1. Utilisez un grand angle

Lorsque vous débutez en photographie de rue, vous êtes tenté par l’idée d’utiliser un zoom 70-200mm afin de ne pas vous approchez de vos sujets, mais surtout de ne pas attirer l’attention de ces derniers. C’est une très mauvaise idée, car en fait, c’est souvent l’effet contraire que vous obtiendrez.

Tout d’abord, vous attirerez encore plus l’attention des gens en tenant un énorme zoom entre les mains. Deuxièmement, si vous utilisez un zoom vous devez le pointer directement sur quelqu’un. Cette personne se sentira épiée, attaquée, comme s’il y avait une arme braquée sur elle. Essayez plutôt d’utiliser un objectif grand angle. Cela permettra de résoudre deux des problèmes susmentionnés. D’une part, les grands-angles sont souvent petits et moins menaçants que les téléobjectifs . D’autre part, en utilisant un grand-angle, vous pouvez capturer vos sujets sans nécessairement pointer votre appareil photo directement vers eux. Ce qui m’amène à mon prochain conseil.

2. Approchez-vous de vos sujets

Sjoerd Lammers

Quand je dis proche, je veux dire très proche; afin que l’on puisse voir la transpiration dégoulinante de leurs fronts ou la texture de leur peau. L’avantage de ce truc est que vous obtiendrez des images qui donneront l’impression à ceux qui les regardent de faire partie de la scène. Certains photographes seront intimidés par cette approche « intrusive », mais pour obtenir de bons résultats, il faut savoir prendre des risques.

Si la personne photographiée se met en colère, alors supprimez la photo et excusez-vous. Vous désamorcerez une situation potentiellement explosive. Si au contraire la personne sourit, répondez-lui par un sourire. C’est une bonne façon de faire de la photo de rue tout en se faisant peut-être de nouveaux amis. Pourquoi pas !

3. Ayez toujours votre apn sur vous

Vous avez entendu cela des millions de fois, mais plusieurs semblent encore trouver des excuses ou des raisons de ne pas transporter avec eux leurs appareils. « Il est trop lourd, c’est ennuyeux, c’est un souci, c’est frustrant. » Je vais vous dire ce qui est frustrant. Manquer une occasion parfaite et le regretter le reste de votre vie. Je dois admettre que c’est dit d’une façon un peu dramatique, mais c’est vrai. Si vous portez toujours votre appareil photo avec vous, vous ne manquerez jamais ces « instants magiques », qui semblent toujours arriver à des moments les plus inattendus.

4. Ne vous souciez pas de ce que les autres pensent

Les gens se préoccupent trop du jugement des autres. Faites abstraction de ce qu’ils peuvent penser ou croire à votre sujet. Toutes ces personnes qui peut-être vous jugeront en vous voyant, vous ne les rencontrerez probablement plus jamais, alors pourquoi s’en soucier !

Un bon truc pour vous mettre dans votre « rôle » de photographe de rue, est de vous assoir sur le sol pendant quelques minutes en regardant la façon dont les gens réagissent, puis levez-vous et aller à un carrefour très fréquenté et tenez-vous droit comme une statue, puis observez encore les gens; croyez-moi, personne ne vous remarquera. Je devais faire cela pour l’un de mes cours de sociologie. Il existe toutes sortes de fausses règles qui vous nuisent et auxquelles vous adhérez sans vous en rendre compte. Cassez-les ! La rue doit devenir votre terrain de jeu naturel et vous devez apprendre à le dompter.

5. Souriez

C’est fascinant jusqu’où peut vous mener un simple sourire. Si vous prenez une photo de quelqu’un, et qu’il vous regarde d’un air bizarre, montrez-lui votre plus beau sourire. Quand j’applique cette règle, je reçois un taux de réponses positives dans 95 % des cas. Même une personne qui semble inaccessible ou très sérieuse, vous sourira à son tour ou vous ignorera. Sourire est un truc que tous les photographes de rue devraient utiliser. C’est simple et ça ne coûte rien.

6. Demandez la permission

k

Bien que de nombreux puristes de la photographie de rue affirment que la seule bonne photographie est celle prise sans préparation, je suis fortement en désaccord avec eux. N’hésitez pas à aller vers un inconnu qui vous semble intéressant et demandez-lui la permission de le prendre en photo. Beaucoup de gens aiment être pris en photo, surtout si vous êtes courtois et décontracté en les abordant; la plupart accepteront. N’hésitez pas à prendre en photo de nombreux sujets en apparence banals comme la serveuse d’un restaurant, le gardien d’une usine, ou même un préposé au stationnement.

7. Soyez respectueux

Personnellement je ne prends jamais en photos des personne sans abri; ils se sentiront tout simplement exploités. Faire de la photo de rue ce n’est pas être un voyeur de la misère des autres. Photographier un enfant qui pleure, un couple qui se dispute, des voisins qui se lancent des injures, ce n’est pas de la photo de rue, c’est du sensationnalisme de bas étage. Montrez plutôt des gens jouant aux échecs, discutant devant une bonne bière, ou se baladant avec leurs chiens. Mais de grâce, évitez les photos laides et disgracieuses que l’on retrouve dans certains magasines pollués par des paparazzis.

8. Recherchez des situations originales

Je crois que c’est ce qui rend la photographie de rue si unique et fascinante. Les photographes de rue sont capables de montrer l’humour, l’ironie et la beauté de la vie quotidienne. Je recommande toujours aux débutants de rechercher des situations cocasses, des gens qui présentent des caractéristiques physiques ou comportementales inhabituelles. Le but n’est pas de ridiculiser ces personnes, mais de montrer des situations amusantes, étonnantes et rares. Cela peut venir de leur démarche, de l’expression de leurs visages, de leurs vêtements. Il y a tant de possibilités pour ceux qui savent bien regarder. La rue est un endroit fascinant; à vous de savoir bien exploiter tout son potentiel.

9. Racontez une histoire

Quand vous êtes sur la rue, imaginez que vous êtes un réalisateur de cinéma, et que vous recherchez des gens qui seront dans votre film. Pensez à la façon dont ils vont interagir avec leur environnement, aux émotions que vous voulez transmettre. Essayer de construire une histoire, de trouver un fil conducteur entre les divers éléments qui se trouveront dans vos images. C’est probablement l’un des aspects de la photo de rue les plus difficiles à réaliser. Mais quand vous réussissez, c’est le bonheur !

10. Faites-le !

La photographie de rue ne se fait pas derrière l’écran de votre ordinateur, mais dans les rues avec un appareil photo à la main. Honnêtement toute cette obsession au sujet des performances des appareils et des objectifs m’ennuie excessivement. Prenez votre reflex numérique, votre compact, votre iPhone, et partez à l’aventure. Cessez de penser à la technique, aux règles de ceci et de cela, et photographiez ! mais surtout; ayez du plaisir !

Au sujet de l’auteur

Eric Kim est un photographe de rue de réputation internationalle, éducateur et blogueur. Sa passion est l’enseignement de la photographie de rue et des collectivités du monde entier. Vous pouvez suivre son travail via son portfolio sur internet.

crédits photo : Sjoerd Lammers

jupiter2000ApprentissagePhotographetrucstuto
Avouons-le, faire de la photographie de rue n'est pas une tâche facile. Pour le photographe débutant, c'est souvent très intimidant. Se balader avec un appareil sur la rue attire inévitablement l'attention. Pourtant c'est le genre de photos que je préfère. Après avoir pratiqué cet art pendant environ quatre ans,...