Lloyd Chambers : Que fait Canon et Nikon ?

Lloyd Chambers, qui est un photographe professionnel qui a publié plusieurs livres sur la photo, est également le webmaster du site Digglloyd. Ce dernier à le mérite d’avoir le courage et les compétences nécessaires pour mettre en évidence aussi bien les aspects négatifs des appareils Sony que les aspects positifs. Il vient de publier un article dans lequel il donne son opinion sur le Sony A7r II et les qualités de son autofocus. Voici un résumé.

Quelque chose d’étrange s’est passé lors de mon récent voyage : je n’ai vu aucune image dont la mise au point était ratée. Je veux dire, vraiment aucune ! Essayez de faire ça avec un Nikon D810 ou un Canon 5Ds R avec une optique autofocus. Je n’ai jamais vu ça. Le Sony A7r II possède un autofocus d’une précision meilleure que n’importe quel reflex que j’ai utilisé dans le passé.

Les reflex me font penser à des dinosaures, des dinosaures boiteux. Compte tenu des progrès faits par Sony, combien de temps les CaNikon entendront avant de réagir ? Le Sony A7r II produit de remarquables images avec très peu de bruit et une excellente plage dynamique. La technologie « mirrorless » est maintenant leader sur le marché, permettant de résoudre les vrais problèmes pour la vraie photographie.

Malgré quelques comportements aléatoires dans certaines situations, rien ne peut vraiment entacher les prestations de haut niveau de cet appareil. Et tout cela dans un format relativement compact.

Je pense que c’est une erreur de sous-estimer le A7r II en pointant quelques-uns de ses défauts, pour lesquels il existe la plupart du temps “des voies de contournement”. Sony devra bien sûr corriger quelques problèmes de qualité d’image que certains photographes ont rencontré, et peut-être élargir un peu sa plage ISO, comme le Nikon D810 qui peut descendre jusqu’à 64 ISO.

Il sera alors très difficile d’argumenter en faveur de n’importe quels autres reflex pour 99 % de ceux-ci, incluant mon préféré; le Nikon D810.

[via]

 

crédit photo : Lloyd Chambers