La photographie abstraite, ou l’art de dépasser les limites de son imagination

Ursula_Abresch_20

Oui, vous pouvez vous autoriser à n’être pas toujours inspiré. La photographie n’est pas un art où il suffit d’appuyer sur un bouton pour avoir un résultat intéressant. Cependant, il ne faut surtout pas être passif et fataliste. Si plus rien ne vous inspire, que vous regardez autour de vous et que rien ne suscite d’élan créatif en vous, essayez la photographie abstraite. C’est une façon simple de dépasser ses limites, en cherchant à créer de l’original avec du banal.

La photographe Canadienne Ursula Abresch nous donne quelques pistes.

L’intérêt de faire de la photographie abstraite

Un photographe est toujours à la recherche d’idées nouvelles. S’il veut progresser, il doit diversifier ses connaissances et approfondir sa technique. S’il se cantonne uniquement à un type de photographie, il limitera ses chances de progresser.

Je respecte les photographes qui font du paysage durant toute leur vie ou qui s’investissent pleinement dans le difficile travail de photojournaliste. Mais pour moi, c’est une limitation que je ne veux pas m’imposer. Je suis ouverte à tous les styles, toutes les tendances. La photo abstraite n’est qu’une autre façon de découvrir de nouvelles techniques, de post-traiter mes photos différemment.

Ursula_Abresch_01

Contrairement à ce que bien des gens pensent, c’est un art très exigeant, qui demande de la part du photographe, d’être très attentif aux éléments qui l’entoir. Tout peut se convertir en une abstraction artistiquement valable. Toutefois il faut posséder de solides bases techniques pour ne pas produire des images confuses, sans point d’accroche.

Le post-traitement

En ce moment je photographie uniquement en numérique. C’est très différent de l’argentique, Beaucoup de gens croient qu’ils peuvent prendre une mauvaise image et la transformer en un chef-d’œuvre via des logiciels comme Photoshop. Vous devez plutôt avoir entre les mains une bonne photo dès le départ, puis utiliser le post-traitement pour en faire ressortir le meilleur. Cette étape de la création est souvent déterminante. Elle vous permettra de magnifier vos photos.

Parfois il faut accepter de passer des heures sur une image avant d’obtenir quelque chose de valable, alors que d’autres photos sont faciles à traiter; il n’y a qu’à « élaguer » ici et là les petits défauts et vous avez votre petit chef-d’oeuvre en quelques minutes.

photo-52649650

Bien maîtriser cette étape est un atout essentiel en numérique. Les photographes qui arrivent à produire l’image parfaite simplement en appuyant sur le déclencheur de leurs appareils sont rares. Même les plus grands maîtres avaient à leur service des tireurs professionnels qui post-traitaient leurs photos en chambre noire. Aujourd’hui nous avons la chance d’avoir Photoshop et Lightroom. Ce serait regrettable de se priver d’outils aussi puissants.

Quel matériel utiliser

Pour faire de la photo abstraite, j’utilise un Nikon D7000 et D200, sur lesquels je monte des optiques Sigma, Nikon et même Lensbaby. Mon objectif préféré est le Nikon AF 50mm f/1.8. Son bokeh est extraordinaire. En photographie abstraite, si vous voulez obtenir de magnifiques photos, vous devez utiliser des optiques qui produisent des arrière-plans doux et onctueux.

Ursula_Abresch_21

Pour mes poses longues, j’utilise un trépied Vanguard Alta Series avec une rotule Manfrotto 486RC2. Cet équipement me convient parfaitement. Ce ne sont pas des accessoires très coûteux. Ils sont accessibles à presque tous les photographes. Vous pourrez ainsi produire des photos de qualité avec un rendu à la mesure de vos ambitions créatives. Choisir un équipement bas de gamme, n’est pas une bonne idée. Vous atteindrez rapidement ses limites. Il vaut mieux dès le départ investir un peu plus afin de ne pas devoir acheter un nouvel appareil dans 5 ou 6 ans.

Les conseils les plus importants

Apprenez à connaître votre équipement et son potentiel. Mais surtout, pratiquez et expérimentez. Je sais que je ne dévoile rien de bien nouveau ici, mais ce sont les deux seules façons de vraiment progresser. Je ne suis pas une adepte des cours donnés par des photographes soit-disant pros. Ils manquent souvent d’humilité et contaminent ceux qui débutent.

5_06ffd2103c118fcad434df6117e9518b

S’inspirer des idées d’un grand photographe est une chose, adhérer passivement sans les remettre en question en est une autre. Lire sur ce sujet est également une bonne façon d’alimenter sa créativité. En fait je dirais qu’il n’y a pas de recette miracle. Si ces recettes existaient, tous les photographes produiraient des chefs-d’oeuvres.

Au sujet de l’auteur

Ursula Abresh est née en Argentine et grandit au Chili. Ces pays ont souvent été le théâtre de bouleversements politiques. Notamment le coup d’État du 11 septembre 1973 au Chili qui a été un événement marquant dans ce pays. La photographie a été pour elle une façon de s’évader de cette dure réalité.

Elle vit actuellement dans la belle province de la Colombie-Britannique au Canada où elle y habite de façon permanente. C’est une zone montagneuse, avec beaucoup d’arbres, de lacs et de rivières. Un véritable paradis pour un photographe. Vous pouvez suivre son travail en visitant son site internet.

crédit photo : Ursula Abresh

Un commentaire

  1. Très bonne synthèse sur l’art de la photo numérique ^^
    J’essai moi même toutes les possibilités de photographier mon environnement et le numérique a vraiment révolutionné la photo sur ce point.