Un capteur constitué de phototransistors flexibles pour voir comme l’oeil humain

1_mini

Obtenir des images de haute qualité en situation de faible luminosité pourrait ne plus être un problème pour les photographes dans un proche avenir.

Des phototransistor flexibles

Une équipe d’ingénieurs de l’Université du Wisconsin-Madison a mis au point un phototransistor souple à base de silicium, qui permettrait de produire des images en situation de faible luminosité de meilleure qualité que les phototransistors traditionnels. En outre, elles pourraient contribuer à réduire la taille des appareils photo numériques.

Ce phototransistor, qui rappelons-le est un composant semi-conducteur ayant la capacité de détecter un rayonnement du domaine optique et de le transformer en signal électrique, s’inspire des yeux des mammifères. Sa flexiblilité permettrait de concevoir des capteurs pouvant se conformer aux exigences des phénomènes optiques et des propriétés de la lumière, en collectant celle-ci comme le feraient nos propres yeux.

Plus performants

Un autre avantage de cette invention, est le substrat en plastique sur lequel est posé le phototransistor, lequel permet de placer les composants électroniques sous la couche photosensible. Avec cette configuration, la lumière n’est pas bloquée.

Les capteurs dotés de ces nouvelles unités, offriraient au final de meilleures performances car ils se conformaient aux exigences optiques des objectifs et non l’inverse.

[via]