Un photographe de presse disqualifié du concours Nikon-Walkley pour une brindille

1

David Caird du Herald Sun était finaliste du concours de photographe de presse Nikon-Walkley pour l’année 2015, quand un collègue photographe qui avait photographié la même scène, a remarqué des différences entre la version de Caird et la sienne.

hokozmmycj00ljw9rjtb

Une brindille avait été supprimée grâce à l’outil tampon lors du post-traitement avec Photoshop. Bien que cela ne modifie en rien la qualité de la photo, les règles mentionnent explicitement « qu’aucun clonage, montage ou manipulation numérique autre que le recadrage n’est autorisé » . Caird a dû malheureusement retirer sa photo.

Plusieurs photographes ont protesté, affirmant que le clonage n’altérait en rien la véracité d’une image, comme le ferait un montage par exemple. Cependant, les juges ont répondu :

Le photojournalisme a un rôle important à jouer dans la présentation d’événements factuels. Nous désirons que les photographes de presse présentent des images de faits réels, non manipulés.

Caird a présenté d’autres photos non retouchées, et cette fois elles ont été acceptées. Les gagnants de ce prestigieux concours seront annoncés le 3 décembre lors de la soixantième cérémonie des Walkley 2015.

[via]