Alexandra Huff : Comment mettre à l’aise un sujet timide lors d’une séance photographique

Figure2-Trickery-Sammy-©Ale-001

La photographe Alexandria Huff nous explique comment mettre à l’aise un sujet intimidé lors d’une séance photo.

Prenez un sujet timide, ajoutez à cela un photographe inexpérimenté et vous obtenez un bel exemple d’une séance photo qui sera au final une véritable catastrophe. C’est impossible de rendre vraiment relaxe un sujet timide, mais il y a des trucs pour ne pas faire de votre prochain shooting, une torture pour vous et votre sujet. Voici quelques astuces simples, mais qui ont fait leurs preuves. Je vais également partager avec vous certains clichés avant/après, pour vous démontrer l’efficacité de ces trucs.

1. La tricherie

Ce truc fonctionne très bien pour les sujets qui veulent poser, mais qui le font maladroitement. Il vous suffit de demander à votre sujet de prendre une pose et de fixer quelque chose dans votre studio. Prenez quelques clichés, et lorsque vous aurez terminé, dites-le-lui; il se détendra et deviendra plus relaxe. À cet instant précis, dépêchez-vous et prenez plusieurs photos en rafales. Pourquoi ce truc fonctionne ? Parce que votre sujet, croyant que vous avez terminé, redeviendra lui-même.

Figure1-Trickery-Katie-©AleCette femme a fixé un objet dans mon studio. Quand elle a regardé l’appareil, sa pose avait changé et elle était plus détendue

Le même truc peut être utilisé pour les gens qui ne savent pas sourire devant un photographe. Je leur dis que je vais leur raconter une blague et que je veux qu’ils rient même si elle n’est pas drôle. Quand votre sujet commence à sourire, prenez quelques photos. Une fois qu’il a cessé, reprenez-le rapidement en photo. Vous obtiendrez le portrait d’un sujet qui sourit subtilement, sans que cela semble exagéré.

Figure3-Tasking-Adrian-©AleCe garçon a souri à l’une de mes blagues, puis en redevenant sérieux, il a pris la pose que je souhaitais en souriant de façon plus naturelle

Le truc de la tromperie est particulièrement efficace avec les enfants. Ils sont difficiles à diriger. Vous leur demandez de faire quelque chose, et ils font le contraire. En leur demandant de faire le contraire de ce que vous voulez véritablement, vous obtiendrez ce que vous voulez, et ce sans effort, ou sans que l’enfant ne se sente obligé d’obéir à un étranger.

2. La diversion

La diversion consiste à demander à votre sujet de faire autre chose que de se concentrer sur la séance photographique. En oubliant momentanément qu’il pose, il redeviendra lui-même. Ce qui fonctionne le mieux est de lui demander de lire ce qui est écrit sur l’appareil, ou de fixer les reflets colorés sur la lentille avant.

Figure4-Tasking-Luke-©AlexaCe garçon était tendus. Je lui ai demandé de lire le nom de mon apn et sa pose à immédiatement changée

En créant une diversion, votre sujet oubliera durant quelques secondes qu’il est en train de poser. C’est durant ces secondes que vous devez déclencher. Observez bien votre sujet; quand il part dans ses pensées, occupé à lire le nom de votre appareil, vous remarquerez qu’il se détend. Vous obtiendrez des photos avec des poses plus naturelles.

3. Prenez le temps de vous améliorer

Les précédents trucs s’adressaient à vos sujets, celui-ci est pour vous. Lorsque vous êtes un débutant en photo, vous devez développer votre confiance en vous. Si vous vous présentez devant un sujet et que vous êtes vous-même maladroit, attendez-vous au pire ! Un sujet timide et un photographe sans expérience, sont deux ingrédients explosifs qui feront à coup sûr des photos ratées.

Pour prendre un peu d’expérience, commencez par demander à des amis de poser pour vous. Doucement, vous vous sentirez plus l’aise de faire des photos en présence de d’autres personnes. En effet, plusieurs photographes sont timides et préfèrent être seul lorsqu’ils prennent leurs photos. Je connais des photographes de rue, qui ont dû apprendre à se faire regarder par des étrangers avant de pouvoir s’amuser à faire ce genre de photos.

Dans un studio c’est la même chose. Vous êtes devant un inconnu. Les gens perçoivent instinctivement les photographes timides. Si vous ne développez pas une confiance en vous, vous n’arriverez jamais à faire de bonnes photos.

Au sujet de l’auteur

Alexandria Huff a un studio à San Francisco, où elle enseigne la façon de réaliser des clairs-obscurs de gens ordinaires. Vous pouvez découvrir son travail en visitant son site internet.

crédit photos : Alexandria Huff