Quatre conseils pour vous aider à décider si le N&B convient ou non à vos photos

Hands

Moi qui suis un adepte du N&B, en lisant ce petit guide écrit par le photographe Adam Welch, j’y ai trouvé quelques pistes intéressantes afin de savoir si une photo sera plus attrayante en N&B ou en couleur. Voici ses conseils.

Les photos en noir et blanc occupent une grande place en photographie; elles sont de puissants vecteurs de l’esprit artistique. Certains photographes sont des adeptes inconditionnels du N&B, tandis que d’autres l’abhorrent au plus haut point. Puis vous avez tous les autres qui se situent quelque part entre ces deux pôles.

L’ère de l’imagerie numérique permet aux photographes de choisir après coup si leurs images seront en couleur ou en noir et blanc. Cependant, cette facilité de conversion peut devenir un problème; lesquelles choisir ? Bien qu’il n’y ait pas vraiment de formule magique pour déterminer le meilleur choix, il y a quelques pistes que vous pouvez suivre.

1. Les couleurs ont-elles un grand impact sur l’image ?

Cette question est la première que vous devriez vous poser. La couleur peut soit avantager, soit nuire à une photographie. Demandez-vous : la force de cette image repose-t-elle exclusivement sur la couleur, ou y a-t-il des caractéristiques intéressantes qui peuvent être avantagées par le N&B ?

21

Si selon votre jugement, votre photo renferme des couleurs qui sont nécessaires à sa lecture, vous ne devriez pas la convertir. Par contre, si votre photo offre de fort contrastes ou que des éléments qui la composent sont symétriques, vous pouvez tester une conversion N&B. Dans le cas contraire, si les couleurs viennent « appuyer » votre composition, le passage au N&B nuira à votre photo.

C’est le cas selon moi pour la photo ci-dessus, les couleurs du sable et du ciel se complètent bien, elles sont nécessaires à sa lecture, le N&B n’apporte rien de plus. Je choisirais donc la version en couleur.

2. Y a-t-il des contrastes intéressants ?

Pour les photographes débutants, cette question peut être difficile à répondre. Elle nécessite généralement un peu de prévisualisation. Cette capacité peut se développer avec le temps. Certains ont la chance de l’avoir d’une façon innée. Plus vous vous vous forcerez à regarder au-delà de l’évidence, plus vous apprendrez à percevoir les qualités d’une photo qui peuvent permettre son passage en noir et blanc.

18832170346_830a0f266f_k

Lorsque vous supprimez les couleurs intrinsèquement liées au sujet, vous vous retrouvez avec des lumières et des ombres. Ce sont ces jeux d’ombres et de lumières, qui déterminent la pertinence de supprimer ou non les couleurs. Certaines photos sont uniformément éclairées. Elles n’offrent aucune accroche, si ce n’est la puissance de leurs couleurs. Ces images, ne devraient pas être converties en N&B.

N’oubliez jamais qu’en photographie, avoir un parti pris n’est jamais une bonne idée. Vous devez apprendre à vous soumettre à vos photos et non à leur imposer votre vision. Cette affirmation peut paraître un peu extrémiste ou loufoque, pourtant, vous découvrirez en progressant, que l’image vous parle. Vous devez apprendre à décoder son langage et accepter de vous plier à ses dictats.

3. Y a-t-il des textures intéressantes ?

Quand nous pensons aux textures en photographie, celles-ci sont perçues avec nos yeux. Transformer la matière en une image visuellement tangible, exige de la pratique. Des exemples de textures qui fonctionnent bien en noir et blanc sont les objets en bois, les métaux et la pierre, également les plantes et la peau humaine. C’est le cas pour la photo d’ouverture.

Hands

L’éclairage contribue à souligner ces textures, et c’est la raison pour laquelle en photographie de portraits, elle est si importante. Si vous croyez que le N&B renforcera ces textures, alors convertissez votre photo.

4. Quelle est l’ambiance que vous voulez créer ?

Avez-vous jamais regardé une photographie, et été immédiatement frappé par la façon dont elle vous interpelle ? Cela peut être une scène de rue sombre et pluvieuse, ou un coucher de soleil pris au moment du « golden hour ». Certains photographes nomment cette impression laissée par une image, « l’humeur de la photographie ».

17146556843_23d4fdca43_k

Le noir et blanc est un bon moyen de transmettre ce sentiment. Vous pouvez par exemple convertir quelques-unes de vos photos de paysages en noir et blanc pour voir comment l’humeur peut changer. C’est la même chose pour les portraits ou les paysages urbains; le noir et blanc peut changer l’humeur de l’image, ou le ressentit qui s’y dégage.

21725519059_e60017f985_k

Gardez à l’esprit que toutes les photos ne s’accompagnent pas des mêmes qualités, de la même humeur, de la même lumière. Toutes ces caractéristiques doivent être prises en compte, analysées, soupesées, et jugées selon leur importance.

En conclusion

Le N&B existe depuis la création de la photographie, et a évolué en une forme d’art au fil du temps. Il y a des photographes qui détestent tout simplement les photos en noir et blanc. Pourtant, elles ne devraient pas être rejetées d’emblée, car leur potentiel artistique est grand. En suivant ces quelques conseils, vous arriverez, je l’espère, à choisir lesquelles de vos photos doivent garder leurs couleurs ou être converties en en beau N&B. Votre travail le mérite !

Au sujet de l’auteur

Adam Welch est un photographe et écrivain, vivant au Tennessee. Vous pouvez suivre son travail sur son site web, en visitant sa page Instagram et sur 500px.

crédit photo : Giuseppe Milo, Adam Welch

2 commentaires

  1. Encore une fois, vive le viseur électronique qui permet de réellement prendre ses photos directement en noir et blanc 🙂 et ainsi de bien mieux réaliser sa composition.
    Je prends de temps à autre des photos en noir et blanc, mais j’essai de ne pas basculer dans cette facilité.
    Il est souvent bien plus facile de faire une jolie photo monochrome que couleur. Surtout en street photo ou les innombrables touche de couleur en arrière plan polluent l’image (poubelle de couleur, panneau de signalisation, publicité…) le noir et blanc supprime ce problème 🙂
    Je vois régulièrement sur flickr des galeries entièrement monochrome qui bien souvent n’auraient pas grand interet en couleurs (en même temps « d’ou l’intérêt de ne pas les faire en couleur ») ^^.
    Après, chacun ses goûts et son style 😉

    Vive la photo

    1. Je suis d’accord avec vous, mais certains photographes détestent les viseurs électroniques. Pour ma part, j’aime bien, et je n’ai pas eu de difficultés à passer du pentaprisme à un EVF.