Armé d’un appareil photo , leur mission : préserver les trésors détruits par l’EI en Syrie

palmyre_project"

Un groupe d’archéologues se demandait ce qu’il pouvait faire pour préserver la ville de Palmyre – un trésor archéologique classé patrimoine mondial de l’UNESCO en 1980 – contre les destructions absurdes commises par l’État Islamique.

Sans grand moyen financier, à l’aide d’un appareil photo doté d’un capteur de 10 mégapixels valant à peine 35 $ / 31 €, ce groupe s’est donné comme mission de prendre des photos 3D du plus grand nombre de bâtiments et structures possibles, anticipant que leur survie ne peut être garantie ou prévue en vertu des agissements anarchiques de Daech.

surie

Une partie de Palmyre a déjà été détruite par l’organisation terroriste. Selon le Professeur Maamoun Adbulkarim, chef des antiquités Syrienne, Palmyre sera complètement détruite dans six mois si la communauté internationale n’agit pas.

xscy86i5nskwnwbiadmi

Appelé « Million Images Database » ce projet est mené par l’Institut d’archéologie numérique d’Oxford. Roger Michel, directeur de l’IDA, nous dit que les photos permettront aux chercheurs, aux militaires et aux bénévoles, de télécharger des images directement depuis la base de données.

explosio-palmyre-syrie-730x430

À la fin de 2016, l’équipe espère avoir 20 millions d’images 3D. Ces photos aideront également à lutter contre les organisations qui financent les activités du groupe terroriste par la vente des trésors volés, en ayant une preuve de leur provenance.

palmyre-1024x648

Alors qu’une collection d’images 3D ne peut remplacer la réalité, ces photos permettront quand même aux générations futures de pouvoir admirer et étudier ce trésor archéologique, qui autrement aurait été perdu à jamais.

[via]

crédit photo : Drouyn Cambridge, AFP