Brittany

Dans un précédent article, publié il y quelques mois, j’avais abordé la technique du « Flash Falloff » pour produire des arrière-plans sombres en macrophotographie. Cette technique peut également être utilisée pour les photos portraits.

Le photographe William Beem nous explique comment utiliser cette technique.

Le Flash Falloff

L’idée au départ était de faire un shooting dans une salle de billard et réaliser quelques photos dans le style pin-up des années 1950. Malheureusement, cet endroit se trouve dans un centre commercial, l’environnement ne correspond pas vraiment au concept.

J’ai donc essayé diverses techniques de prise de vue. Un ami qui était avec moi, a décidé d’isoler le sujet en utilisant son objectif 85mm f/1.4. De mon côté, j’ai plutôt opté pour mon flash. J’ai utilisé le « Flash Falloff » pour supprimer l’arrière-plan qui distrayait l’oeil.

Une technique basée sur la loi en carré inverse

Mon ami a donc photographié le modèle en l’isolant de l’arrière-plan avec un joli bokeh. Sa photo était bien réalisée, mais elle ne correspondait pas à ce je voulais. Le fond était toujours une source de distraction. Au lieu d’une couleur unie, il y avait différentes couleurs floues. Ce n’est pas ce que je voulais au départ.

À l’aide de la technique du « Flash Falloff », je savais que je pouvais éliminer complètement la lumière; mon modèle apparaîtrait au final sur un fond noir. Le concept est assez simple, même si il est souvent décrit de manière confuse. Les photographes l’expliquent en parlant de la loi en carré Inverse. Toutefois ce n’est pas nécessaire de comprendre les lois de la physique pour réaliser ce genre de photos.

En simplifiant, nous pourrions dire que chaque fois que vous doublez la distance que la lumière doit parcourir pour éclairer un sujet, elle perd 75 % de sa puissance. Disons que nous avons une source de lumière placée à 1 mètre de distance du sujet, si nous doublons la distance, donc 2 mètres, quelle sera la puissance de la lumière qui atteindra le sujet ? La plupart des gens répondront 50 %. Malheureusement c’est inexact. Nous obtenons un quart de la puissance d’origine, et non pas la moitié, car en doublant la distance, les dimensions de la surface couverte par la lumière double à la fois en largeur et en hauteur, de sorte que la zone éclairée devient 4 fois plus grande.

Voici une illustration qui vous permettra de visualiser cette loi.

22921258320_74f1dfe741_z

Cette explication résume en substance ce que vous devez savoir sur la loi en carré Inverse. Maintenant il vous suffit de l’utiliser pour vos photographies.

En pratique

C’est très simple, si vous placez votre sujet devant un mur blanc par exemple, en déplaçant votre sujet plus près ou plus loin de celui-ci, cela affectera la luminosité de l’arrière-plan. Plus la source lumineuse sera proche et plus le mur apparaîtra blanc. En éloignant la source de lumière et le sujet, il sera gris, puis noir. Comme vous pouvez le voir sur cette photo.

Brittany-001

Cette loi en carré inverse s’applique de la même façon lorsque vous utilisez la lumière naturelle venant d’une fenêtre. Les principes physiques de la propagation de la lumière ne changent pas.

En conclusion, si vous souhaitez obtenir un fond sombre à un endroit où le fond n’est pas noir, placer votre sujet à un bonne distance de celui-ci, tout en tenant compte de la distance de votre flash par rapport à votre sujet. Vous obtiendrez au final une photo avec un fond noir.

crédit photo : William Beem

 

jupiter2000tuto
Dans un précédent article, publié il y quelques mois, j’avais abordé la technique du 'Flash Falloff' pour produire des arrière-plans sombres en macrophotographie. Cette technique peut également être utilisée pour les photos portraits. Le photographe William Beem nous explique comment utiliser cette technique. Le Flash Falloff L'idée au départ était de faire...