1

Le site Petapixel a publié un article intéressant aujourd’hui, expliquant pourquoi DxOMark ne teste pas les appareils Fuji. Voici en substance l’explication donnée par DxO.

Si vous avez déjà consulté le site de DxOMark, vous avez sans doute remarqué que la société basée en France ne teste pas les appareils Fujifilm. La raison pour laquelle DxO ne teste pas les apn de Fuji est simple: il n’est actuellement pas en mesure de bien tester les capteurs X-Trans.

Les capteurs X-Trans

Si vous consultez la base de données de DxOMark, vous verrez que le dernier boîtier Fujifilm qui a été testé était le XF1 en 2012. C’est l’année où Fujifilm a lancé sa nouvelle technologie de capteurs X-Trans dans le X-Pro1.

Les capteurs CMOS X-Trans diffèrent des capteurs traditionnels à matrice de Bayer dans la façon dont les pixels de couleur rouge, vert et bleu sont agencés. Au lieu de la disposition habituelle de 2 x 2 (4 photosites) , les capteurs CMOS X-Trans utilisent un motif irrégulier de pixels formant des unités de 6 x 6, afin de réduire l’effet de moiré, sans la nécessité d’un filtre AA. Ce type de filtre permet également d’obtenir une résolution plus élevée pour un nombre de mégapixels comparables.

comparisonDes unités de 6 x 6 recouvertes d’une matrice de Bayer à gauche et d’une matrice X-Trans plus aléatoire à droite

Cette conception des X-Trans est la raison pour laquelle DxOMark ne teste pas les appareils Fujifilm. Il ne possède tout simplement pas les moyens techniques pour tester ces capteurs.

DxO explique :

Nous ne testons pas les capteurs X-Trans en raison de leur technologie spécifique. Nous aurions besoin de plus de temps pour adapter notre protocole, mais nous n’avons pas eu la chance de le faire. C’est un peu technique, mais voici pourquoi. Les fichiers X-Trans ne sont pas compatibles avec le mappage de pixels de la matrice de Bayer.

Ce mappage permet d’associer des données venant d’un ensemble bien précis. Dans le cas des X-Trans, ces données proviennent d’unités de 6 x 6 pixels, dont la répartition RVB est plus aléatoire. Cela signifie que nous devrions développer un lecteur spécifique pour ces fichiers, puis appliquer divers changements à notre protocole de mesure.

Tous les tests faits par DxOMark ont ​​été conçus pour des fichiers provenant de capteurs recouverts d’une matrice de Bayer dont la répartition RVB est plus simple, donc les appareils photo équipés de capteurs X-Trans ne sont pas testables pour le moment.

[via]
jupiter2000fuji
Le site Petapixel a publié un article intéressant aujourd'hui, expliquant pourquoi DxOMark ne teste pas les appareils Fuji. Voici en substance l’explication donnée par DxO. Si vous avez déjà consulté le site de DxOMark, vous avez sans doute remarqué que la société basée en France ne teste pas les appareils...