L’histoire derrière l’image saisissante d’un réfugié couronnée par le World Press Photo

SN1_4

Intitulée « Espoir d’une nouvelle vie », la photo gagnante du World Press Photo montre un père avec son bébé franchissant une clôture de barbelés. Cette image a été prise par le photographe australien Warren Richardson dans la nuit du 28 août 2015. Le président du jury, Francis Kohn, nous dit :

C’est une photo puissante, à cause de sa simplicité. Nous savions que c’était une image importante. Vous pouvez voir l’anxiété et la tension d’une manière subtile. Cette image nous montre l’émotion et les sentiments d’un père qui essaie de faire passer son fils dans un monde qui lui réservera un meilleur avenir.

Derrière cette image toute simple il y a le photographe Richardson qui a passé cinq jours avec des réfugiés près de la frontière serbo-hongroise. Durant la nuit du 28 août, il a vu un groupe de réfugiés d’environ 200 personnes qui tentaient de traverser la clôture de barbelés. Richardson nous dit :

Ils ont fait passer les femmes, les enfants, les pères et les personnes âgées en premier. Nous avons joué au chat et à la souris avec la police toute la nuit. Il était à peu près trois heures du matin quand j’ai pris cette photo. Ne pouvant utiliser mon flash afin de ne pas se faire remarquer, j’ai donc utilisé la lumière de la lune.

Afin de ne pas épuiser les piles de son appareil, Richardson a découvert cette photo lors de son retour à Budapest. Le jury du World Press Photo a étudié 82 951 photos proposées par 5775 photographes. L’exposition sera présentée au Musée canadien de la guerre à Ottawa du 22 juillet au 17 août et au Marché Bonsecours à Montréal du 31 août au 2 octobre, ainsi que dans plusieurs autres pays.

source : Radio-Canada