5 conseils pour magnifier vos scènes d’hiver

Tree Triplets

Le photographe James Maher nous explique cinq trucs simples et faciles à mettre en oeuvre pour obtenir de meilleures photos de cette belle saison qu’est l’hiver.

Dans cet article, je veux partager avec vous quelques conseils pour vos photos hivernales. Quelques-uns sont rarement mentionnés dans les cours sur la photographie, mais ils peuvent faire la différence entre une photo attractive et une plus ordinaire.

1. Comment ne pas avoir d’images grises

Cette problématique revient souvent chez les débutants. Plusieurs paramètres influenceront indirectement l’exposition de votre photo. Cependant a la base, il faut savoir que les cellules réparties sur le capteur de votre appareil, sont calibrées afin d’obtenir au final une valeur de gris à 18 %. Ce fameux gris moyen. Si cette moyenne s’avère juste dans la plupart des cas, elle n’est pas toujours exacte, ni souhaitable. C’est la raison pour laquelle les scènes où il y a de la neige, c’est-à-dire où le blanc est très lumineux, paraîtront grises ou sous-exposées. Inversement, un sujet sombre sera surexposé.

Sans titre

Pour résoudre ce problème, dans un premier temps il faut savoir que vous n’obtiendrez jamais de bons résultats si vous utilisez le mode automatique ou semi-automatique (priorité ouverture). Dans un deuxième temps, fiez-vous uniquement à votre histogramme comme point de référence. S la courbe est trop à gauche votre image sera sous-exposée et les blancs paraîtront gris. Dans la plupart des cas, surtout lors de journées nuageuses, vous devrez compenser de 0,3 à 1 stop. Votre image sera ainsi légèrement surexposée et les blancs ne seront pas gris.

2. Ajoutez du contraste

J’ai tendance à ne pas trop faire de retouches sur mes photos, mais lorsque vous photographiez au milieu d’une tempête de neige, les images que vous obtiendrez seront souvent grises et manquant de contraste. En augmentant le contraste et la saturation vous obtiendrez des photos plus attractives. Toutefois, la sursaturation est une mauvaise idée. L’hiver est une saison qui porte en elle une impression de calme et de douceur. Sursaturer les couleurs de vos photos d’hiver, nuira à leur beauté et au sentiment de calme qui se dégage de ce type de scènes.

pexels-photo-12837-large

3. Le minimalisme

Par définition, le minimalisme consiste à exclure les détails qui parasitent l’image. En hiver, vous avez souvent de très beaux sujets, mais parasités par des éléments qui nuisent à l’intégrité esthétique de l’image. Choisir sciemment de supprimer ces éléments permet de produire des photos d’une grande beauté esthétique. Grâce à des logiciels comme Photoshop vous pouvez supprimer ce qui détruit une composition minimaliste. Un détail en passant, les panoramas sont très bien adaptés aux scènes minimalistes hivernales. Ils nous montrent l’étendue de vastes aplats blancs, garnies de quelques éléments qui renforcent l’aspect majestueux d’une scène hivernale.

960

4. Des photos prises au crépuscule

La neige n’est pas seulement un élément en apparence doux et voluptueux. Elle peut également être associée à des idées menaçantes et mystérieuses. Nous n’avons qu’en passer aux tempêtes de neige. Cette impression est encore plus évidente au crépuscule ou la nuit.

35636h

Lorsque les niveaux de lumière diminuent, le contraste entre le blanc de la neige et l’obscurité devient encore plus apparent. Cela peut produire différents effets dramatiques très esthétiques, notamment des branches d’arbres ressemblant à des tentacules ou des doigts mutilés tourbillonnant dans le souffle de l’hiver. Le contraste entre la neige et l’aspect menaçant d’une scène bien composées donne souvent un rendu unique, et peut produire des photos d’une grande beauté.

5. Utilisez le HDR

Je l’avoue, je ne fais pas beaucoup de photos HDR. Cependant, j’utilise parfois cette technique pour des photographies en noir et blanc, en particulier pour les photos N&B de neige. Je préfère le HDR avec ce type de scènes car il peut ajouter une texture propre au HDR, mais sans les couleurs irréalistes de celui-ci. Selon l’éclairage, la neige manque souvent de texture et de fins détails. Pour ces photos, le HDR vous permettra de faire ressortir des détails cachés dans l’image. Voici un avant et un après, faite avec Photomatix.

HDR_beforeAvant

HDR_afterAprès

En terminant, n’oubliez pas que les photos hivernales sont des espaces qui se prêtent très bien à la rêverie et aux interprétations les plus personnelles. L’hiver permet de jouer avec les ombres, les contrastes, les aplats minimalistes et bien d’autres choses que vous ne retrouverez pas avec les autres saisons. C’est l’occasion pour vous de faire travailler votre créativité en allant chercher ce qui se cache dans une scène en apparence fade et ennuyeuse.

Au sujet de l’auteur

James Maher est un photographe professionnel basé à New York, dont la passion est la « street photography ». Pour découvrir son travail, vous pouvez visiter son site Web.

crédit photo : Anne Jutra, James Maher

2 commentaires