L’EOS-M5 : Canon nous offre enfin un hybride convaincant

1

De nouveaux signaux venant de Canon, notamment le nouveau M5, nous prouvent qu’enfin l’entreprise nippone prend au sérieux ce segment, longtemps après Sony et Panasonic. Car rappelons que les premiers M étaient tout saufs de vraie bons “mirrorless”.

Les avantages

Les mirrorless ont beaucoup d’avantages pour un cinéaste. Contrairement à un reflex numérique, qui a un miroir en face du capteur, un appareil photo sans miroir se débarrasse de ce dernier, ce qui pour un effet de rendre l’appareil plus léger, plus petit et plus simple à fabriquer, car bien qu’un viseur optique soit en apparence supérieur, le mécanisme qui actionne tout cela est difficile à fabriquer et présente de nombreux défis techniques.

Si vous faites de la vidéo avec un reflex numérique, vous n’utilisez pas le viseur optique de toute façon, le mirrorless est donc une évolution naturelle pour les cinéastes. En effet, pourquoi avoir ce poids supplémentaire qui complique les choses pour une fonctionnalité qui n’en a pas besoin ?

Ceci explique en partie la popularité de la série Sony A7 chez les cinéastes: un corps plus petit avec les mêmes images que vous souhaitez obtenir venant d’un reflex. En outre, si vous profitez d’un objectif monté sur un mirrorless, comme les Micro 4/3, la conception d’une optique fera en sorte qu’elle sera plus proche du capteur, ce qui a pour effet indirect de la rendre bien souvent moins lourde et dépourvue d’une formule optique complexe.

Canon n’a jamais vraiment présenté un grand intérêt pour ce segment; la M3 ne proposait pas un haut niveau de contrôle manuel, ce qui est tout le contraire avec le M5, lequel qui dispose de deux boutons de commande sur le dessus du corps et deux plus bas. Il utilise la monture EF-M, qui n’offre pas un grand choix d’optiques, mais il y a le 15-45 et le 29-240 qui sont disponibles. De plus, un adaptateur pour votre monture traditionnelle EF ne coûte que 99 $ / 79 €.

La vidéo

La vidéo du M5 est seulement du 1080p, mais elle fait du 60fps, et Canon fait la promotion de la vidéo de poche comme un élément-clé à travers la combinaison d’une stabilisation d’image optique et de la stabilisation numérique sur 5 axes.

Quant au prix, l’absence du 4K peut être frustrant, mais il ne faut pas oublier que le M5 est vendu près de la moitié du prix du A7SII, et les compromis doivent venir de quelque part. Peut-être que Magic Lantern sera en mesure dans un proche avenir de faire de cet appareil un petit A7SII via le connecteur microHDMI et un enregistreur externe pour le 4K.

Canon offrira également l’objectif EF-M 18-150mm f / 3.5-6.3 IS STM (29-240mm équivalent), mais ce dernier ne sera disponible qu’en novembre pour 500 $ / 459 €.

Un vrai mirrosless ?

Certains croient que Canon devrait faire une version mirrorless de son 5D avec le même capteur, mais sans le miroir. Nous aurions là un appareil qui ébranlerait la domination de Sony. Le M5 bien qu’il soit intéressant demeure un petit apn qui n’a pas l’envergure d’un A7. Nous devrons probablement attendre la sortie du M6 avant de savoir si Canon prend bel et bien au sérieux ce segment. En attendant sa sortie en novembre, voici la fiche technique de ce nouveau M plus audacieux pour les adeptes des mirrorless :

  • Capteur APS-C CMOS de 24,2 mégapixels
  • Processeur DIGIC 7
  • Système Dual-pixel
  • Plage ISO 100-25600
  • EVF de 2 360 000 points
  • Stabilisation d’image optique et numérique disponible en mode vidéo
  • Vidéo 1080p 60fps, Mp4
  • Obturateur mécanique s’arrêtant à 1/4000 s
  • Batterie bonne pour 295 vues
  • Écran tactile de 1,6 million de points pivotant à 85 ° vers le haut, 180 ° vers le bas
  • Monture EF-M
  • WiFi, Bluetooth
  • Mise au point tactile pour la vidéo
  • Connecteur microHDMI

Prix et disponibilité

Le Canon EOS-M5 sera disponible en novembre pour environ 1 400 $ / 1300 € (1 500 $ / 1400 € en kit avec l’EF-M 15-45 mm).

Un commentaire

  1. Fuji a tout de même une sacrée longueur d’avance dans cette catégorie en format aps-c like.
    Je suis canoniste et l’argument de l’adaptateur ne me parle pas du tout. Pour moi canon ne fait aucun effort et ne fait que combler un manque car il en ont les moyens, ce n’est que de la stratégie commerciale de base.

    J’aurais préféré qu’ils bossent plus pour sortir un 5D mk IV qui ne dépasse pas les 3400 € ou alors à sont prix, mais avec les mêmes performances de 100 à 400iso que les capteurs Sony sur D600, D800 et alpha 7, notamment pour remonter les ombre de manière hallucinante.