« Oubliez l’appareil photo. Avec un appareil de quatre dollars, vous pouvez réaliser la meilleure image »

vyidlb1kztf0rcvavssg

Né Alberto Díaz Gutiérrez le 14 septembre 1928 à La Havane, Cuba, Korda a tâté la photographie de studio, puis a connu un succès en tant que photographe de mode avant la révolution à Cuba. Il a dit de cet événement historique :

Approchant la trentaine, je me dirigeais vers une vie frivole quand un événement exceptionnel a transformé ma vie: La révolution cubaine. Ce fut à ce moment que je pris cette photo d’une petite fille, qui serrait un morceau de bois comme une poupée. Je suis venu à comprendre que cela valait la peine de consacrer mon travail à une révolution, qui visait à éliminer ces inégalités. Oubliez l’appareil photo, oubliez l’objectif, oubliez tout cela. Avec un appareil photo de quatre dollars, vous pouvez capturer la meilleure image.

7

Korda a parcouru le monde photographiant les leaders de la révolution. Son image la plus emblématique fut celle de Guevara. La légende veut que Korda ait donné deux impressions à un éditeur italien appelé Giangiacomo Feltrinelli. L’une d’elles fut celle qui a été vendu dans le monde entier alors que Korda n’a pas fait un sous avec sa photo.

lmnpqyei9dudfw3x9xew

Korda est mort en 2001 et enterré à La Havane. Sa citation la plus marquante fut celle susmentionnée, concernant l’équipement photographique. Cet objet de fascination, un Leica,  lui a permis de réaliser l’une des meilleures images dans l’histoire de la photographie.

crédit photo : Korda

4 commentaires

  1. « Oubliez l’appareil photo. Avec un appareil de quatre dollars, vous pouvez réaliser la meilleure image »
    Sa photographie la plus célèbre a été prise avec un LEICA… alors certes, avec un appareil de quatre dollars il est possible de réaliser la meilleure image, mais pour faire de bonnes images il est préférable d’avoir un appareil digne de ce nom…

    1. Je crois qu’il voulait souligner le fait que ce n’est pas l’appareil qui prend la photo, mais bien un être humain. Il a été inspiré par la révolution cubaine. Cette inspiration lui a permis de produire de magnifiques photos, notamment celle de la petite fille. Car au final, l’appareil n’est qu’un instrument. Il faut du talent et de l’inspiration. Sinon même avec un Leica, vous ne ferez rien de bon.

      1. Tout à fait, d’ailleurs beaucoup de riches amateurs de beau matos type leica,hasselblad,etc font des photos trop nazes, mais vont s’extasier sur le micro contraste de leur images une fois zoomées à 100%.

        Cette réalité peut être visible sur le site américain getdpi.com où c’est un peu la compète de qui c’est qui à la plus grosse, avec des « kit » plus de 50 000 €… Où l’on voit souvent de belles photo de leurs matos mais jamais de ce qu’ils produisent.
        Et quand on voit des photos, c’est soit une photo dont ils s’excusent par avance d’avoir été prise depuis la fenêtre de leur maison pour faire un test dès qu’ils ont reçu leur nouveau joujou; ou alors c’est une photo déjà pas top mais qui est complètement explosée par une retouche photoshop aux réglages si dénaturés que la même photo prise de base avec un compact rendrait le même résultat.

      2. jupiter2000 – Bien sûr j’ai saisi le sous-entendu et je suis d’accord avec celui-ci. Mais je maintiens que ça me fait sourire d’entendre ce genre de phrases quand celui qui la prononce travaille avec du matériel très onéreux. Nombreux sont les photographes qui vont vous dire que l’appareil ne fait pas la photo mais quand on regarde leur outil… on se rend compte qu’il vaut mieux avoir du bon matériel.