Le cancer de la mafia sicilienne exposée dans le livre de Mimi Mollica « Terra Nostra »

t2axezkfr8re4ikirkti

Si vous croyez que la mafia est un problème faisant partie du passé en Sicile, vous vous trompez. Dans “Terra Nostra” le photographe italien primé a passé sept années à explorer le cœur sombre de la Sicile en utilisant son appareil photo pour exposer le traumatisme déstabilisant causé par la présence de la « Cosa Nostra » sur ce territoire. Cette expression connue de tous veut dire « ce qui est à nous ». En effet, la mafia s’empare d’une partie de ce pays en allant à l’encontre des lois.

Avant le début de ce projet, Mollica avait passé plus d’une décennie à vivre heureux à Londres. Après une absence prolongée, une envie instinctive de se reconnecter à ses racines le ramena dans son pays. Il a alors constaté que rien n’avait changé. Chaque personne continue leur vie involontairement touchée par les actions de la «Cosa Nostra» sur une base quotidienne. Dans son livre, il décrit la corruption endémique du système, et comment les immigrants qui travaillent dans des lieux touristiques sont traités comme des esclaves. Mollica explique :

Votre dignité est anéantie lorsque vous constatez que votre gouvernement est corrompu et que les infrastructures sont mal gérées ou lorsque vos droits fondamentaux sont niés par l’arrogance de la Mafia.

Étant photojournaliste, il a décidé de dénoncer cette situation. Armé non pas d’une arme à feu, mais d’un Hasselblad 500CM et de films Kodak Tri-X 400, Mollica a photographié ce paradis que les gangsters ont empoisonné. Il nous explique :

Je ne découvre rien de nouveau, je ne fais pas un scoop. Je fais ma part dans l’espoir que les Siciliens finiront par reprendre une terre qui leur a été volé avec arrogance et violence. Cette situation est invivable; la plupart des commerces doivent payer une rétribution à la Cosa Nostra. Le manque de services publics efficaces dans l’île est due aux manœuvres de la Mafia avec les gouvernements régionaux qui sont corrompus. L’architecture art déco classique italienne est absente parce que des appartements ont été construits via des contrats mal acquis tandis que les bâtiments historiques ont été décimés.

Une campagne de financement Kickstarter pour son livre photo “Terra Nostra” est sur le point de se terminer. Mollica espère pouvoir montrer la vérité sur la mafia; ce fléau qui ne cesse de détruire la vie de millier de gens.

Vous pouvez voir le travail de Mimi Mollica sur son site, sa page Facebook, Twitter et Instagram. Si vous êtes intéressé par “Terra Nostra”, vous pouvez découvrir ce projet de livre photo sur le site Kickstarter ici.

crédit photo : Mimi Mollica