Quatre conseils pour photographier des portraits d’enfants avec un bokeh crémeux

523250b4aab2fa5844120091e5149c80

Vous êtes-vous déjà demandé comment Katie Andelman créait ses portraits avec des fonds d’aquarelle et crémeux ? Voici quatre conseils que cette photographe de talent partage avec nous, expliquant la façon dont elle obtient cet effet dans ses portraits de jeunes filles.

Utilisez un objectif fixe

Alors que beaucoup de photographes préfèrent avoir une collection d’optiques, je fais mes photos avec seulement deux objectifs: le Canon 85mm f / 1.2L II et le Canon 200mm f / 2L IS. Il est vrai qu’un zoom offre plus de commodité et de polyvalence; cependant, selon mon expérience, les objectifs fixes produisent des photos plus nettes. De plus les optiques fixes permettent une ouverture maximale plus grande. Plus l’ouverture est grande, plus la lumière pénètre dans votre appareil photo. Cela permet de travailler avec des vitesses d’obturation plus rapides et des valeurs ISO plus basses.

7a526e59b205c09c02792e83b00751cc

De plus, une ouverture plus grande crée une profondeur de champ extrêmement étroite, et au final produit de magnifiques bokehs. J’admets que faire la mise au point est beaucoup plus difficile à f/1.2 qu’à f/8, mais pour moi, réaliser une faible profondeur de champ qui mettra en valeur mes sujets en vaut le peine. Oui, un « shooting » avec une lentille fixe est un véritable sport, car vous devrez courir et vous rouler dans la saleté, mais je vous promets que vous ne regretterez pas l’effort supplémentaire que ces objectifs exigent.

Choisissez votre ouverture

Avant de débuter un « shooting », je choisis toujours mon ouverture. Celle-ci vous permet de contrôler votre profondeur de champ. Étant un peu rebelle, je réalise mes portraits d’enfants à f / 1.2-f / 2. Cette décision fait partie de mon style! Ce n’est pas pour tout le monde. J’ai trouvé qu’avec la pratique, j’étais en mesure de prendre des images nettes avec une profondeur de champ très réduite. Le choix de votre profondeur de champ vous donne un contrôle créatif dont le résultat sera ce fameux fond crémeux et un sujet bien net.

Alice-in-wonderland-katie-andelman

Choisissez un bonne distance!

En règle générale, plus vous êtes proche de votre sujet, plus votre profondeur de champ est faible. Plus l’enfant est éloigné de l’arrière-plan, plus ce dernier sera flou. Cela élimine les éléments distrayants et force le spectateur à porter son attention sur l’enfant. Lorsque je photographie à f / 1.2 par exemple, je m’assure que l’oeil le plus proche de l’appareil soit net. Si vous vous concentrez sur l’œil situé le plus loin, le spectateur pourrait sentir que quelque chose ne va pas, même s’il ne comprend pas la technique. Il est plus attrayant de regarder des images qui mettent en valeur l’anatomie d’un sujet.

1

Choisissez votre angle!

L’angle et la composition sont très personnels. J’ai tendance à centrer mon sujet. Je m’attarde aussi beaucoup sur le paysage. Sans un joli paysage votre sujet ne sera pas embelli par celui-ci. Un truc utile en terminant; couchez-vous sur le sol. Cet angle vous donnera la possibilité d’obtenir un bokeh devant et derrière votre sujet plus facilement. Rappelez-vous qu’en augmentant votre distance focale, vous diminuez la profondeur de champ. Ainsi, toute personne qui sera placée dans la zone de netteté sera mise en valeur, tout le reste se fondera dans un flou crémeux.

Au sujet de l’auteur

Katie Andelman est une photographe basé à Denver. Elle se spécialise dans la photographie de fillettes dans des décors magiques.

crédit photo : Katie Andelman