Microsoft est prêt à utiliser l’informatique quantique pour produire de meilleurs ordinateurs

quantum-computing-001

Nous entendons beaucoup parler en ce moment du dernier MacBook Pro d’Apple. Toutefois l’un des concurrents de l’entreprise de Cupertino, c’est-à-dire Microsoft, fera tout pour ne pas passer à côté de ce qui sera la prochaine évolution en informatique. En effet nous venons d’apprendre que l’entreprise spécialisée dans la conception de systèmes d’exploitation et de logiciels considère que le calcul quantique sera l’une des prochaines étapes importantes dans l’évolution des ordinateurs. La physique quantique permettra la création d’ordinateurs qui fonctionneront à des niveaux de performance sans précédent.

Microsoft est l’une de ces entreprises dont la recherche dans le domaine de l’informatique quantique est la plus avancée. Comme l’explique Todd Holmdahl, le directeur exécutif de Microsoft:

Je pense que nous sommes à un point d’inflexion où nous sommes prêts à aller de la recherche à l’ingénierie. Tous nos projets ont commencé comme de simples projets de recherche et ont fait leur chemin vers des produits destinés à la consommation.

Microsoft s’appuiera sur les compétences et la connaissance de plusieurs éminents chercheurs en informatique quantique. Ces chercheurs ont travaillé avec Microsoft sur leur technologie de calcul quantique depuis un certain temps. Selon l’un de ces chercheurs :

Je savais que pour être en mesure de créer des machines qui n’ont jamais existé auparavant, il était nécessaire de changer notre façon de penser.  Nous avons besoin de scientifiques, d’ingénieurs de toutes sortes, de techniciens, de programmeurs, tous travaillant sur la même équipe.

Microsoft n’a pas annoncé de plans fermes pour le déploiement d’un nouveau produit, il mettra plutôt l’accent pour le moment sur le Qubit, qui représente une unité d’information quantique. Les Qubits sont utilisés comme blocs de construction clés dans un ordinateur quantique, et pourraient permettent de résoudre plusieurs problèmes en une seule opération, contrairement aux ordinateurs séquentiels d’aujourd’hui.

Des obstacles à surmonter

La société aura un certain nombre d’obstacles à surmonter avant qu’un ordinateur quantique soit produit. Par exemple, les dispositifs nécessiteront des environnements incroyablement froids et statiques pour éviter une influence externe sur l’état quantique du système, car cela perturbera le traitement. Selon Microsoft, les Qubits sont moins sensibles à la chaleur et au bruit électrique, ce qui signifie qu’ils peuvent être utilisés pour maintenir des états quantiques sur de plus longues périodes de temps.

De toute évidence, le défi sera important. À la fin, cependant, la création d’un ordinateur quantique réduira considérablement le temps de développer de nouveaux médicaments ou la production de nouveaux logiciels. Un tel dispositif intelligent dépasserait les ordinateurs existant de la même manière que les smartphones dépassent les premiers téléphones cellulaires.

Un jour, un ordinateur quantique pourrait aider à plonger dans les secrets de la physique quantique elle-même. Il est concevable que les questions sur la matière noire et d’autres mystères de l’univers pourront un jour être résolus à l’aide d’un ordinateur quantique conçu par Microsoft exécutant des logiciels spécialisés de la société.

Pas pour demain

Mais le plus intéressant c’est que ce nouvel ordinateur, une fois qu’il sera fiable et vendu à un prix raisonnable, pourrait bien remplacer ceux que nous utilisons en ce moment. Ce n’est certainement pas pour demain, mais l’informatique évoluant à un rythme effréné, il pourrait bien faire son apparition plus tôt que nous le croyons.