Amazon et la personnalisation des prix : Une pratique douteuse !

7

Il y a quelques jours, j’ai publié un article concernant une optique Mitakon. Le lien que j’avais mis à la fin de mon texte pointait vers le site d’Amazon France. Un lecteur m’a fait remarquer que le prix pour cet objectif fluctuait d’un jour à l’autre. Certains jours le prix pouvait augmenter jusqu’à une centaine d’euros. Afin de comprendre pourquoi une telle fluctuation était possible, j’ai fait un peu de recherche sur internet. J’ai finalement trouvé des réponses assez troublantes.

La discrimination des prix

Selon une étude récente, de nombreux consommateurs ne sont pas conscients de la discrimination des prix sur internet. L’internet permet aux acheteurs de comparer facilement les prix parmi des milliers de magasins.Mais il permet également aux entreprises de recueillir des informations détaillées sur l’historique d’achat d’un client, les préférences, les ressources financières et de fixer les prix en conséquence.

Ainsi, lorsque vous achetez un billet d’avion ou un DVD en ligne par exemple, vous pouvez payer un prix plus élevé – ou plus bas – qu’un autre client achetant le même article sur le même site. Pourquoi? Parce que les informations que le site a compilées sur vous, suggèrent que vous pouvez être disposé à payer plus – ou moins – que d’autres clients pour le même article. Dans d’autres cas, la société effectue des tests de prix au hasard afin de déterminer le prix idéal pour son produit. De nombreux consommateurs en colère contre cette pratique, estiment que ce sont simplement des euphémismes pour un traitement inégal et injuste.

Des dynamiques similaires se produisent avec plusieurs magasins en ligne. Mais elles sont souvent moins évidentes pour le client quand celui-ci a moins de contrôle ou est moins conscient des prix pour un objet. Pour vous donner un exemple plus concret, supposons qu’une personne décide de se rendre chez un concessionnaire de voitures d’occasion habillé d’un costume coûteux, le vendeur lui suggérera la voiture la plus chère sur le lot, à un prix artificiellement gonflé. En outre, il aurait pu avoir la même voiture ou une autre équivalente s’il avait porté des jeans déchirés, plutôt que son habit Armani.

Des prix changeants selon les clients

Les achats en ligne se traduisent donc par des prix aléatoires et changeants car l’entreprise récolte de l’information sur ses acheteurs potentiels selon la géolocalisation, les prix du marché, les habitudes d’achat, ou parce que la société effectue des tests de prix au hasard. Ce genre de « personnalisation des prix » est-il légal? Le Centre Annenberg de l’Université de Pennsylvanie a publié une nouvelle étude intitulée «Open to Exploitation», qui portait sur la discrimination en matière de prix en ligne.

L’étude a révélé que près des deux tiers des internautes adultes interrogés croyaient qu’il était illégal pour les détaillants en ligne de facturer des prix différents à des personnes différentes. Elle a également démontré que les deux tiers des personnes interrogées ont déclaré croire que les sites de voyages en ligne sont tenus par la loi d’offrir les prix les plus bas à tous les clients. Alors que d’autres se résignent tout simplement à payer sans se poser de questions.

Non seulement la majorité des participants au sondage pensaient que la personnalisation des prix était illégale, mais ils croyaient aussi qu’une loi devrait limiter les entreprises à jouer avec les prix comme elles le font en ce moment. Selon l’étude, 87 pour cent des personnes sondées s’objectaient fortement à la pratique des magasins en ligne chargeant des prix différents pour les mêmes produits basés sur l’information recueillie au sujet de leurs habitudes de magasinage. Cette étude était basée sur les résultats d’un sondage téléphonique effectué auprès de 1 500 adultes qui ont déclaré avoir utilisé internet au cours des 30 derniers jours.

Savoir choisir le bon magasin

Au final, il faut savoir que magasiner en ligne comporte des avantages mais aussi des désavantages. En effet, les entreprises peuvent plus facilement cibler leur clientèle, en se basant sur des critères qu’elles jugent « acceptables ». C’est donc aux clients de savoir exactement ce qu’ils veulent débourser pour un objet. Si le prix ne correspond pas à leurs attentes, ils doivent chercher ailleurs. Cette habitude de toujours acheter au même endroit, notamment sur Amazon, n’est donc pas une bonne idée car ce service en ligne récolte plus facilement de l’information sur leurs habitudes et sur leur géolocalisation.

Mais ce n’est pas tout, en cherchant un peu j’ai découvert qu’il y a quelques années, Amazon remboursait ses clients lorsque le prix d’un article diminuait. Cette pratique semble avoir été abandonnée. En effet, au cours du dernier mois, les clients d’Amazon ont commencé à se plaindre que le détaillant en ligne ne respectait plus les remboursements de protection des prix sur quoi que ce soit, à la seule exception des téléviseurs. Les clients d’Amazon peuvent maintenant lire sur le site de vente enligne :

Amazon s’efforce systématiquement de maintenir des prix compétitifs sur tout ce que nous vendons et transportons. […] Amazon évaluera les achats admissibles sur les téléviseurs avec d’autres détaillants. Pour tous les autres articles, Amazon n’offre pas de correspondance des prix.

Le site GroovyPost a été le premier à avoir remarqué ce changement au début de mai 2016, après que ses lecteurs l’aient informé. Après une vérification auprès d’Amazon, il semble y avoir peu d’espoir d’avoir un remboursement sur la différence des prix. Si ce type de garantie est important pour vous, d’autres détaillants offrent encore la protection des prix, y compris Best Buy, Dell et Walmart. Sinon, vous devrez accepter les prix offerts par Amazon.

5 commentaires

  1. je pense que les fluctuations sont même un peu plus compliqués, dès fois, je vois les mêmes différences de prix chez moi, et c’est pareil quand je vais au bureau (ordinateur du bureau ou je n’ai pas de compte amazon en mémoire cache)…

    1. Selon certaines études, les cookies serviraient à « suivre » les acheteurs. Il y aurait bien d’autres « pisteurs ». J’ai posté un email aujourd’hui à Amazon afin d’avoir une réponse à ce sujet. J’attends toujours.

  2. L’ article dont il est question au début de ce post et en fait la traduction d’un article initialement publié sur le blog « the phoblographer.com » publié le 8 décembre dernier sous le titre : Shooting portraits with an f0,95 lens on a sony a7II.
    The phoblographer est un blog bien connu pour être en cheville avec Amazon…