Une pluie d’étoiles filantes en vue : Un bonheur pour les astrophotographes !

jfey

Étrangement, peu de site web mentionne que nous traversons en ce moment un « nuage » d’étoiles filantes. En effet, la Terre traverse en ce moment l’essaim des Quadrantides jusqu’au six janvier 2017. Le radian de cet essaim se trouve dans la constellation du Bouvier, tout près des constellations d’Hercule et du Dragon. Ces poussières entrent en collision avec notre atmosphère à près de 150 000 km/h, provoquant ce fameux phénomène tant prisé des astrophotographes, les étoiles filantes.

Entre le premier et six janvier

Plus de 100 à 120 étoiles filantes à l’heure seront visibles si vous vous trouvez dans un endroit bien dégagé et libre de la pollution lumineuse. Ce magnifique phénomène, peut être observer entre le premier et le six janvier. Son maximum se situera le 3 janvier. Cette pluie offrira un très beau spectacle, lequel montrera à son maximum entre 60 et 200 météores par heure.

Pour bien identifier l’endroit dans le ciel où se produira ce phénomène si vous êtres un astrophotographe, il faut regarder dans la constellation du Bouvier, juste en bas de la Grande Ourse. Rappelons que l’essaim des Quadrantides, est une constellation créée par Jérôme Lalande en 1795. Son nom est devenu obsolète, mais les essaims d’étoiles filantes portent toujours son nom.

Le post-traitement

Comme tous les autres phénomènes astronomiques, vous devez posséder un appareil photo avec le monde « Bulb », un bon trépied et un déclencheur à distance pour minimiser le floue de bougé. Muni d’un grande-angle lumineux et d’une valeur ISO ne dépassant pas 800, vous obtiendrez de belles photos, qui pourront être magnifiées lors du post-traitement en augmentant le contraste et en supprimant le voile atmosphérique via la fonctionnalité « Dehaze » dans Lightroom.

Bien que les Quadrantides sont exclusivement visibles dans l’hémisphère nord, en Europe vous ne pourrez pas admirer ce phénomène avec la même intensité qu’en Amérique du Nord. Donc pour les lecteurs se trouvant dans cette région de la planète, il ne vous reste que quelques heures pour photographier les Quadrantides .

crédit photo : Rick Whitare