Kodak « examine » la possibilité de remettre sur le marché le mythique Kodachrome

diapositives-24x36-au-format-jpg

Le Kodachrome de Kodak, un film qui fut en son temps plébiscité pour la qualité exceptionnelle de ses couleurs et qui a été utilisé par de nombreux amateurs et professionnels de la photo pendant des années, sera probablement de retour sur le marché. Il a été d’abord lancé en 1935 et produit jusqu’à 2009. Malgré l’arrivée du numérique, il est demeuré un des films les plus utilisés autant en cinématographie et qu’en photographie partout dans le monde.

Au CES

Pendant une discussion au CES sur le podcast de Kodakery, il a été brièvement de re-lancer de l’Ektachrome et le Kodachrome. Le gros problème, cependant, était la façon de développer ce film. En effet, le Kodachrome nécessite le processus K-14. Ce processus fait partie de ce qui donne au Kodachrome son rendu aussi plaisant pour l’oeil. Toutefois le traitement K-14 a également cessé avec celui du film Kodachrome.

Depuis son lancement en 1935 jusqu’en 1954, Kodak était le développeur unique du film Kodachrome. Chaque rouleau était vendu avec son développement. Cela signifie que lorsque vous vouliez un rouleau de film, vous deviez payer automatiquement pour son développement. Mais en 1954, la Justice Américaine a interdit cette pratique la voyant comme « anticoncurrentielle ». Après cette décision, Kodak a permis à des laboratoires indépendants de développer le Kodakchrome. Mais ces derniers ont dû également faire l’acquisition des produits chimiques nécessaires au développement de ce film.

Devant un dilemme

Pour son retour sur le marché, Kodak fait face à un dilemme; soit Kodak recommence à offrir un service de traitement par courrier, ou bien, mettre en vente des kits qui permettraient le développement de son Kodakchrome à la maison, de la même façon dont nous pouvons développer les films N&B avec le traitement C-41 et E-6.

Toutefois il existe une troisième option, qui ne serait pas la meilleure mais qui permettrait de re-lancer plus facilement le Kodachrome, il s’agit d’utiliser le processus de développement E-6. Les produits chimiques E-6 sont encore disponibles sur le marché et sont faciles à trouver. Cependant cela changerait complètement la « texture » et la personnalité du Kodakchrome; deux caractéristiques qui en ont fait son succès.

De plus, si ultimement Kodak re-lance le Kodachrome et les produits chimiques K-14, les utilisateurs devront développer leurs films eux-mêmes. Ce qui représente beaucoup de travaille et ne serait pas à la portée de toutes les bourses, car il faudrait également utiliser un projecteur et tout ce qui compose un laboratoire de développement de film.

Choisir le meilleur traitement

Personne pour le moment ne sait ce que Kodak choisira. Car quelle que soit l’option choisie, cela impliquera un réinvestissement de la part de Kodak, alors que nous savons tous que cette entreprise n’est plus ce qu’elle était. De plus le traitement E-6 ne permettrait pas de retrouver le même rendu que le traitement original. Car rappelons que le traitement E-6 est une variante du traitement K-14; qui donne ce rendu si particulier au Kodakchrome.

Pour les amoureux du Kodakchrome, il faudra attendre encore un peu avant de savoir si Kodak re-lancera son film mythique et quel procédé de traitement sera retenu.

[via]