Nikon et Mini s’associent pour faire la promotion de ses appareils, de la voiture Countryman et d’un hypothétique nouveau logo

AM-Nikon-nouveau_logo_2017

Nikon et Mini ont conclu un partenariat qui permettra aux deux sociétés de travailler ensemble pour promouvoir leurs produits respectifs. Dans son communiqué de presse, Nikon explique qu’avec l’aide Mini, une entreprise britannique fondée en 1959, ils offriront « une collection de matériels conçus pour mettre en valeur les capacités immersives et visuelles de la série de caméras Nikon KeyMission » et l’expérience de conduite de la nouvelle gamme de véhicules orientés vers l’aventure Countryman de Mini.

Plus précisément, le plan vise à créer des expériences de réalité virtuelle en utilisant les caméras Nikon KeyMission à l’intérieur et à l’extérieur des véhicules Mini Countryman. Mini indique que les expériences 4K seront disponibles avant que les véhicules Countryman n’atteignent les salles d’exposition.

Nikon explique :

En utilisant la KeyMission 360, Mini permet d’offrir de nouvelles perspectives et des expériences immersives aux clients avant même que les voitures soient physiquement dans les salles d’exposition. D’autre part, la KeyMission 360 et ses exceptionnelles fonctionnalités sont clairement démontrées par les vidéos à 360 degrés de la Mini Countryman.

L’objectif final du partenariat est de créer des «expériences uniques et authentiques» pour les consommateurs de caméras et de voitures. En plus des expériences vidéo immersives, ce partenariat comprendra également des échanges promotionnels à travers les réseaux sociaux et via les mêmes supports publicitaires en magasin.

Ce partenariat pourrait sembler peu probable, mais avec GoPro et Red Bull qui sont étroitement liés depuis plusieurs années, il est logique que Nikon cherche également à étendre son influence à travers une technique marketing promotionnelle croisée.

Nikon en perte de vitesse ?

2017 est le 100e anniversaire de Nikon, pour l’entreprise nipponne. Chercher à démontrer dans quelle direction elle se dirigera dans le futur semble très important, car pour certains analystes de la scène de l’imagerie mondiale, les démarches de Nikon via cet étrange partenariat sont perçues comme étant les premiers signes d’une baisse importante de ses parts de marché à l’échelle mondiale.

En effet, selon le site Improve Photography, pour la première fois depuis l’invention des appareils photo reflex numériques, une baisse du volume des ventes s’est brutalement abattue sur les deux grands de l’industrie de l’image. Toutefois, Nikon parvient encore à maintenir une partie du marché des reflex avec 39,1% de parts de marché (contre 54,7% pour Canon).

Les prévisions financières publiées par Nikon pour l’exercice se terminant en mars 2016 indiquent que les ventes de ses produits ont connu une importante baisse de 9% par rapport aux ventes de l’année précédente. Il s’agit d’une énorme perte de revenus, mais la division d’imagerie demeure rentable pour Nikon et c’est le segment le plus important de cette entreprise.

Pas suffisant en R & D

Au cours des cinq dernières années, Nikon a réalisé exactement les mêmes investissements dans la recherche et le développement de ses équipements photographiques, tandis que Sony a augmenté ses dépenses en R & D de façon spectaculaire. Nikon a fait très peu quant à la mise en oeuvre de nouvelles fonctionnalités dans ses appareils. Par exemple, l’entreprise japonaise a été lente à offrir des fonctionnalités de connectivité ainsi que de faire des efforts pour réduire la taille et le poids de leur équipement.

En conclusion, 2017 sera une année importante pour Nikon. Elle nous permettra de savoir si cette entreprise est encore capable de suivre l’évolution du marché qui est en pleine mutation depuis l’apparition des appareils photo sans miroir.

Un nouveau logo ?

Une petite anecdote en terminant; pour fêter son centième anniversaire, Nikon pourrait présenter une nouvelle identité visuelle pour renouveler son iconique logo. Le juge de ce concours ne serait nul autre que Neville Brody, un designer londonien. Sa présence aux côtés de Nikon serait en elle-même le gage d’un souffle de nouveauté. Tout cela n’est bien sûr que pure spéculation !