Adam Elmakias : « Les photos de concert rock en noir et blanc sont intemporelles »

photo21

La photographie en noir et blanc est un incontournable pour plusieurs photographes de concerts. C’est le cas de Adam Elmakias. Pour lui le N&B est intemporel. Au lieu de dépendre des lumières colorées très présentes lors de ces évènements, il préfère la lumière enveloppante que produisent les photos en N&B. Tout a commencé pour lui lorsqu’il était jeune. Il voulait voir un des ses groupes de musiques rocks préférés, mais il n’avait pas suffisamment d’argent pour se payer un billet d’entrée.

Il s’est alors porté volontaire pour le photographier pour son journal scolaire. Même maintenant, après avoir photographié différents sujets, les concerts et la musique l’inspirent toujours. Les photos en noir et blanc sont intemporelles et offrent aux spectateurs des images qui ne se démodent pas. Elles ont inspiré des artistes de l’image depuis des décennies et elles vont certainement continuer à le faire. Il nous donne quelques conseils pour réussir ses photos en noir et blanc, afin qu’elles transportent les spectateurs dans un univers sans début et sans fin.

Rapprochez-vous des artistes

Un concert d’un grand groupe est généralement photographié par 6 à 8 personnes. Un premier pour les plans rapprochés, deux autres pour les plans de côté, et les autres qui suivent le chanteur et ses musiciens. Près de la scène, il peut également y avoir un photographe installé sur un chariot pour les coups latéraux. Mais comme vous n’êtes pas des pros, vous devrez vous contenter de prendre vos photos depuis votre siège. Si vous êtes chanceux, vous pourrez vous rapprocher un peu, mais les gardiens de sécurité vous repousseront très rapidement si vous n’avez pas une accréditation officielle.

167592

Alors comment prendre de bonnes photos si vous n’êtes pas un des photographes officiels du groupe. Dans un premier temps, vous devez vous munir d’un très bon appareil qui offre une grande dynamique, car les scènes sont difficiles à photographier en raison des changements brusques et fréquents de luminosité. Votre appareil doit également pouvoir produire des photos sans bruit à des valeurs ISO élevées. Par exemple, je photographie souvent à 3200 ISO lorsque le chanteur est éclairé par une faible lumière latérale. Si votre appareil peut shooter à 6400 ISO ce sera encore plus simple pour vous, car vous aurez à votre disposition une plage ISO suffisamment grande pour tous les types d’éclairages.

photo10

Quant aux optiques, un très bon téléobjectif zoom est quasi indispensable. Comme le Sigma 120-300mm f/2,8 DG OS HSM. Il est assez lumineux pour les concerts rocks et sa plage focale vous permet de zoomer si cela s’avère nécessaire. Je ne recommande pas d’utiliser des objectifs à focales fixes, car bien que ces derniers offrent souvent une meilleure qualité d’image, ils ne vous permettent pas de bien cadrer vos sujets. Toutefois, si vous avez la chance de vous trouver près de la scène, un simple 50mm ou 35mm sera parfait; comme le Nikkor 50mm f/1.4, qui offre de bonnes performance optiques à un prix très raisonnable.

Si vous n’avez d’accréditation, un zoom sera la meilleure option puisque vous serez loin de la scène et que vous devrez affiner votre cadrage plus facilement. Un petit conseil avant de continuer mes explications; vous devez penser au genre de photos que vous allez faire avant de débuter. Je prends mes photos toujours en N&B. C’est un choix artistique personnel. Mais vous devez penser à ceux qui regarderont vos photos. Si pour eux des images de concerts doivent impérativement être en couleur, donnez-leur ce qu’ils veulent, et non pas ce que vous pensez être «artistique».

Les paramètres de votre appareil photo

Vous devez configurer vos boîtiers en mode d’exposition manuelle en utilisant comme référence le niveau d’éclairage le plus élevé sur l’interprète principal. Si vous ne faites pas cela, votre appareil tentera d’exposer pour un éclairage global, alors que sur une scène, celle-ci est souvent dans la pénombre avec des moments très lumineux; cela se traduira par des écrêtages des principaux interprètes. Si votre boîtier est intelligent dans ses modes automatiques comme les appareils Sony que j’utilise, gardez-le en mode intelligent complet. Ainsi votre appareil photo sera en mesure de vous donner de bonnes expositions la plupart du temps et vos photos seront plus faciles à post-traiter.

De plus sachez que vous n’aurez tout simplement pas le temps de jouer avec les réglages car vous aurez trop de travail à faire. Le plus important est de toujours shooter en RAW. Ça semble évident, mais certains amateurs prennent leurs photos en jpeg. Je ne recommencerai pas à expliquer pourquoi le RAW est meilleur. Si vous être un photographes expérimenté, vous savez déjà tout cela.

Soyez vite mais soyez patient

Si vous possédez un seul appareil, votre travail sera plus compliqué, Avoir à sa disposition deux ou même trois boîtiers, équipé avec différents objectifs vous permettra de faire de meilleure photos plus rapidement. Toutefois peu de photographes amateurs ont ce privilège, qui est réservez la plupart du temps aux photographes professionnels. Donc si vous avez à votre disposition qu’un seul appareil, vous devez être patient et ne pas shooter sans réfléchir. Évidemment lorsque vous êtes dans l’action, bousculé par la foule, cela devient un véritable défi de garder son calme. C’est la raison pour laquelle vous devez être à la fois vif et patient, en choisissant le bon moment avant de déclencher. Si à la fin du concert vous vous retrouvez avec des milliers de photos, imaginez votre travail lors de l’édition ! Cela sera si pénible que vous serez rapidement découragé.

photo1

Lorsque je photographie des concerts, je prends rarement plus de 300 photos, car je sais attendre le bon moment. Il faut avoir un peu pratiqué pour obtenir 300 bonnes images, mais si vous shootez en RAW – ce que je recommande toujours de faire puisque ce format se manipule mieux lors du post-traitement – vos cartes mémoire se rempliront à une vitesse folle. Alors soyez attentif à ce qui se passe sur la scène et ne shootez pas sans discernement.

Profitez des pauses et des intermissions

Entre les chansons les interprètes parfois (pas toujours) bavardent avec le public. C’est alors la bonne occasion de vous réhydraté en buvant un peu d’eau ou de vous déplacer pour choisir un nouvel angle. Vous devrez peut-être aussi en profiter pour changer de cartes. S’il n’y a aucun entracte, vous n’aurez pas d’autre choix de faire tout cela entre les chansons. Vous risquez de manquer de bonnes occasions, mais cela fait partie du métier.

Le noir et blanc

Nous abordons ici ce qui est pour moi le plus important; à savoir donner un look unique à vos photos. Le N&B fonctionne souvent très bien pour les photos de concerts et ce, pour plusieurs raison. Premièrement c’est beau! Plus sérieusement, le N&B est une façon d’équilibrer toutes vos photos. Qu’est-ce que cela veut dire ? Tout simplement que le N&B donnera un look identique à vos images sans avoir à passer des heures à corriger la BDB. Ne craignez surtout pas d’avoir des photos très contratées, car contrairement aux photos en couleurs, le noir et blanc magnifiera vos images et les contrastes donneront une « puissance évocatrice » qu’il est difficile à reproduire avec la couleur.

photo3

Pour moi le N&B est intemporel. Vous pouvez regarder d’anciennes photos en N&B et vous ne saurez jamais à quelle époque elles ont été prises. Lorsque j’analyse des images en couleur, je parviens très facilement à identifier à quel moment de l’histoire de la musique elles appartiennent. Elles ont toutes un look qui varie d’une époque à une autre. Le noir et blanc donne à vos photos cette touche d’intemporalité qui supprime toutes référence à un temps ou une époque. Il n’y a que les costumes qui peuvent nous donner une idée de cette époque, mais si votre groupe porte les mêmes costumes depuis leurs débuts, vos photos seront tout aussi attractives « artistiquement » maintenant que dans 10 ans. C’est là un des plus grands avantages du noir et blanc sur la couleur.

photo7

De plus, les expressions des visages semblent plus profonds, plus intenses, plus dramatiques. En photographiant en N&B vous exposer l’âme des artistes en supprimant les couleurs qui bien souvent ne sont là que pour distraire notre attention. Pour donner une touche encore plus artistique à mes photos, j’aime bien ajouter un peu de grain. C’est un choix personnel qui ne plaira pas à tous les photographes, mais j’aime avoir des photos « texturées » et vivantes. Le numérique est une belle invention, mais ces appareils produisent des images qui manquent d’âme, qui sont trop « propres ». Le grain me permet de retrouver cette texture et donner une âme à mes images.

Pour convertir mes photos en N&B j’utilise le logiciel Silver Efex Pro de Nik Collection. Il me permet de convertir facilement mes photos et les paramètres de conversions sont quasi infinis. Pour ce qui est de tout le reste, il n’y a aucun conseil que je peux vous donner, si ce n’est que de vous pratiquer. Seulement la pratique vous permettra de produire de bonnes photos.

Mes positions idéales lors d’un concert

  • La fosse
  • En face de la scène
  • À côté du batteur
  • Dans la foule montrant le groupe
  • À gauche et à droite
  • Le groupe interagissant avec la foule
  • Aussi loin que possible pour prendre l’intégralité du spectacle en photo

Mes derniers conseils

Travaillez avec ce que vous avez. Ne cherchez pas à faire des photos comme les autres photographes. Allez dans un concert avec un état d’esprit ouvert à toutes les possibilités. Faites en sorte que vos photos correspondent à votre personnalité. La plupart des photographes n’ont aucun contrôle sur les lumières et sur ce qui se passe pendant le spectacle. De plus souvent ils sont limités à seulement trois chansons. Le noir et blanc est votre meilleur ami, parce que plusieurs éclairagistes ne sont pas très bons, ils exagèrent en ajoutant des tonnes de lumières.

Le N&B est une façon de reprendre le contrôle sur vos photos en supprimant tous ces effets inutiles. Au cours des dernières années, j’ai photographié plusieurs spectacles, et seulement deux d’entre eux avaient un éclairage idéal. Et terminant, pour ceux qui croient qu’être photographe de concerts rock ce n’est pas de la vraie photo; je les mets au défi d’essayer une fois dans leurs vies. Ils constateront qu’il faut être un excellent photographe!

Au sujet de l’auteur

Adam Elmakias est un photographe de concerts rock originaire de la ville de Madison au Wisconsin aux États-Unis. Il parcourt le monde, les festivals et les coulisses pour prendre en photo des groupes encore peu connus. Vous pouvez le suivre en visitant son site internet, sa page Facebook, ou Instagram.

2 commentaires