Des chercheurs de Stanford ont développé une batterie Lithium-ion avec un extincteur intégré

br6e46

Les batteries au lithium alimentent plusieurs de nos appareils, notamment les téléphones intelligents, les appareils photo, les ordinateurs portables et même, depuis peu de temps, les véhicules. Nous avons tous entendu parler d’accidents concernant la surchauffe de ces batteries Li-Ion. Mais malheureusement, peu s’en soucient. La plupart des consommateurs ne savent pas qu’il y a des risques potentiels à utiliser ce type de batteries, ou ils ne font tout simplement attention en les rangeant de façon sécuritaire. Pourtant, lorsqu’un appareil est vendu, une notice explique ce qu’il ne faut pas faire avec ces batteries.

Un « emballement thermique »

Si ces batteries ne sont pas correctement utilisées, il peut se produire un « emballement thermique » qui peut être causé pour toutes sortes de raisons, notamment des chargeurs défectueux, des dommages à la batterie, des circuits de protection défaillants à l’intérieur de la batterie ou le fait de les placer dans des endroits où la chaleur ne peut pas se dissiper facilement. Compte tenu des problèmes que peuvent représenter les batteries Li-Ion, des chercheurs de l’Université de Stanford ont développé une solution; il s’agit d’un « auto-extincteur« .

Wild card macros

Un « auto-extincteur »

Cet « auto-extincteur » est en fait un séparateur qui se trouve à l’intérieur de la batterie et qui est constitué d’une membrane semi-perméable entre les côtés positifs et négatifs. Ce séparateur est fabriqué à partir de matériaux faciles à concevoir, notamment du polyéthylène qui est du plastique couramment utilisé dans le monde. Le tout est enveloppé dans une coque de fluorure de polyvinylidène-hexafluoropropylène ou PVDF-HFP. Cette substance est un retardateur de flamme assez commun.

Wild card macros

Comment tout cela fonctionne-t-il? C’est assez simple; une fois que la coquille atteint environ 160 ° C, elle fond en exposant le polymère, lequel éteint le feu. Ce processus se fait très rapidement. Une fois que la batterie est en feu, 0,4 seconde après la coquille de polymère fond et les flammes s’éteignent empêchant une réaction en chaîne de se produire.

Bien que l’équipe ait testé leur solution avec seulement de petites batteries pour le moment, cette découverte nous permettrait d’utiliser nos appareils en toute sécurité. Ces chercheurs notent que d’autres tests devront être faits afin de savoir si cette protection est toujours aussi efficace avec de grandes batteries, notamment celles des véhicules.

[via]