Le photographe Jay Dickman de la National Geographic partage ses conseils pour faire de meilleures photos

12-sri-lankan

L’une des clés pour être un photographe est d’aimer l’aventure. Aucun artiste de l’image n’incarne mieux cette qualité que Jay Dickman. Des ruines de Machu Picchu au Pérou à l’Arishiyama Bamboo Forest au Japon et au Taj Mahal en Inde, le photographe gagnant du prix Pulitzer a photographié les plus beaux endroits du monde.

Dickman a participé à plus de 60 voyages tout en travaillant avec la National Geographic Expeditions, photographiant des merveilles légendaires, naturelles et culturelles à travers le monde. Le magazine Travel and Leisure a récemment élu Dickman comme l’une des « 10 personnes les plus fascinantes avec lesquels vous pouvez voyager en 2017. » Il nous dévoile quelques-uns de ses secrets pour réussir ses photos de voyage, sans avoir l’air d’un touriste à la recherche d’exotisme.

Savoir passer inaperçu

En grandissant dans les années 1960, nous étions abonnés à toutes sortes de magazines, en particulier Life, Look, et National Geographic. Je me souviens d’avoir regardé ces incroyables photographiques et d’être frappé par la puissance évocatrice qui se dégageaient de ces images. Le plus grand défi pour un photographe de voyage est de faire en sorte que ses photos aient le même impacte, mais sans cette touche détestable du photographe touriste à la recherche d’exotisme et de paysages grandioses. Lorsqu’on me demande comment je fais pour réussir à prendre d’aussi belles photos, je réponds toujours ceci; sachez vous fondre dans la masse. Passez inaperçu et ne vous trimballer pas avec votre équipement dans le coup. Soyez discret et sachez vous faire oublier.

gallery_photo8_lg

Mettre l’accent sur les raisons qui vous ont poussé à prendre une photo plutôt qu’une autre est primordiale. Il est facile de se perdre dans ces lieux et de prendre des photos « touristiques ». C’est ce que font malheureusement la plupart des photographes à l’étranger. Vous devez vous préparer. Savoir ce que vous aller photographier. De nombreux photographes jouent aux touristes. Quelle mauvaise habitude !

Se préparer

Par exemple, mes affectations pour le National Geographic m’obligaient à me préparer. Les appels téléphoniques, la recherche et la logistique font partie de ce qui distingue un photographe professionnel d’un touriste qui « prend des photos ». Les photographes doivent également être prêts à être surpris par des événements inattendus. Si vous faites partis d’un groupe, vous devrez le suivre comme un gentil touriste et vous passerez à côté de grands moments.

gallery_photo2_lg

J’aime ce qu’un ami photographe a déjà écrit au sujet des voyages: «Je n’ai pas été partout, mais c’est sur ma liste. » On me demande parfois quel est mon endroit préféré? Je réponds toujours:  » le prochain lieu que je visiterai. » Pour les photographes amateurs qui ne voyagent pas très souvent, je pense que cette question exige que la réponse soit basée sur quelques critères; questionnez-vous sur la nourriture, la culture, la géographie, les habitudes de vie, les coutumes, etc. C’est l’unique façon de sortir de carcan du simple petit photographe qui recherche « l’étrangeté », les « bizarreries », ou les « anormalités » des peuples indigènes.

gallery_photo4_lg

Un de mes endroits préférés en matière de géographie sont les hauts plateaux guyaniens d’Amérique du Sud, en particulier au Venezuela. Certains atteignent une altitude aussi haute que 9 200 pieds. Ils sont quelques-unes des plus anciennes formations géologiques sur terre. Vous devez rechercher des endroit comme ceux-ci pour faire vos voyages. L’Inde, le désert du Sahara, et tous ces autres endroits très connus, sont des trappes à touristes en mal d’exotisme. Soyez différent et si vous voulez vraiment faire des photos qui sortiront de l’ordinaire, recherchez des lieux où les touristes ne vont jamais.

Prenez des photos pour vous

J’ai passé plusieurs semaines au sommet des hauts plateaux guyaniens, en travaillant avec une équipe vénézuélienne d’escalade. J’avais accès à un hélicoptère la plupart du temps. Tout cela exige de la logistique, mais quel plaisir de revenir avec des photos uniques! Lorsque je me trouve dans un de ces pays où peu de gens sont allés, je vais souvent entendre cette affirmation: « Ne sortez jamais votre appareil et profitez de la scène » Je réponds toujours que ce que je vois, la beauté de ce lieu, mérite que je sorte mon appareil photo.

01-breakingwave-1200x800-c

Mais pour ne pas faire de simples photos ennuyantes, je me questionne: « qu’est-ce qui me pousse à prendre en photo ce paysage? Est-ce que la lumière est belle? Est-ce la combinaison de tous ces composants? Je crois que la photographie force les gens à se questionner plus profondément. Elle permet de découvrir de nouvelles cultures et de nouveaux modes de vie. Mais pour arriver à cela, il faut savoir mettre de côté nos préjugés, et savoir respecter ces gens.

L’équipement

Je suis l’un des fans des appareils photo Olympus. Je crois fermement que les sans miroir sont le futur de la photographie. Je crois qu’Olympus va dans la bonne direction avec le système Micro 4/3. Les appareils sans miroir permettent de voyager léger. À mesure que la technologie progresse, la qualité de l’image de ces boîtiers Micro 4/3 est très proche des plus grands capteurs, mais dans un appareil beaucoup plus petit. Depuis quelques années les optiques offrent une incroyable qualité. C’est un autres des avantages des appareils Micro 4/3; les optiques sont considérablement plus petites, mais avec une qualité d’image incroyable. Mon objectif 40-150mm f/2.8 peut faire aussi bien bien que l’objectif Nikon 80-200mm f/2.8, à une fraction du poids et de la taille.

Un dernier conseil

Ne tombez pas dans le piège des dogmes en photo. Si vous vous sentez à l’aise avec un appareil Sony, alors utilisez-le. Je me méfie toujours des photographes qui ont adopté une marque plutôt qu’une autre. L’appareil photo parfait n’existe pas, et ceux qui vous diront le contraire sont dans l’erreur. Vous aimez les appareils Fuji, ceux de Panasonic, de Pentax, de leica; alors équipez-vous et aller découvrir le monde.

Au sujet de l’auteur

En tant que photo-journaliste gagnant du prix Pulitzer et photographe de la National Geographic, Jay Dickman est l’un des photographes qui a le plus voyagé, le plus expérimentés et les plus célèbres parmi les photographes professionnels. Vous pouvez découvrir son travail en visitant son site internet.

crédit photo : Jay Dickman