Pourquoi le noir et blanc est-il encore utilisé par les meilleurs photographes?

1234

Le noir et blanc a le pouvoir de créer de l’intérêt venant du chaos, en mettant l’accent sur l’émotion au-delà des couleurs. Il suffit de regarder les tendances en photographie de rue pour s’apercevoir qu’il y a une préférence pour les photos monochromes. Mais pourquoi la photographie en noir et blanc a-t-elle conquis autant de photographes? Est-ce aussi simple que «parce que c’est ce que tout le monde fait?» Ou y a-t-il plus à comprendre? Pourtant même les photographes les plus populaires utilisent parfois le N&B pour créer leurs images. Le photographe Nico Goodden, nous explique pourquoi il a choisi le N&B pour faire ses photos, et pourquoi le noir et blanc est si populaire auprès des grands maîtres en photographie.

Inspiré par la simplicité visuelle

Je pense d’abord que j’étais attiré par le fait que je pouvais essayer d’imiter le travail des anciens maîtres. J’ai grandi en France et je me souviens avoir vu des photos de Robert Doisneau et d’Henri Cartier Bresson. Je pensais que leur travail était beau de façon automatique.

En fait, bon nombre de ces photographes ont été fortement influencés par des légendes de la photographie de rue. Rinzi Ruiz, un champion de la photographie de rue en noir et blanc a déjà déclaré: « La Street Photography s’est imposé en regardant les anciens maîtres du noir et blanc, comme Roy de Carava et Elliot Erwitt. Henri Cartier Bresson ne fut pas un précurseur en la matière, contrairement à ce que les gens croient.

etr346t

Mais, il y a plus; le célèbre photographe de rue en N&B, Martin Waltz, a déjà déclaré qu’une des grandes raisons pour lesquelles il s’est tourné vers le noir et blanc était de simplifier visuellement son travail. « La photographie en N&B est l’art de la réduction. Je crois que ce genre de photos est un excellent moyen de réduire la complexité visuelle d’une image, car dans la vie urbaine, les couleurs sont souvent encombrantes », affirmait Waltz.

Créer dans un monde chaotique

Il est relativement facile d’appliquer un préréglage noir et blanc à une image en couleur et croire que vous avez terminé votre travail. Mais tout comme avec le traitement de la couleur, l’art du noir et blanc ne se concrétise que lorsque vous maîtrisez bien l’agencement des tons qui forment une image. Pour vraiment créer une image en N&B qui soit « solide », je me demande ce que je veux transmettre avec cette image, quelle tonalité lui convient le mieux. Considérant que mon travail est incarné par la mode, les éditoriaux et la rue, tout cela a véritablement un sens.

Il est très important d’être prudent avec le traitement de vos photos. À mes débuts, je croyais que je pouvais concevoir des photos en N&B en jouant simplement avec le curseur de contraste. Mon expérience m’a appris à apprécier les variations subtiles dans les tons qui viennent avec la photographie en N&B. Tout cela m’a conduit à apprécier la subtilité à la faveur d’une approche tactique plus incrémentielle.

de74769eb379308caa27a0b64641efde50781765_860

La lumière a toujours été un facteur important en photographie de rue. Je ne savais pas très bien comment voir la lumière à mes débuts, mais je l’ai étudiée et après environ un an, j’ai trouvé mon style. Cela m’a permis de produire des photos en ne suivant pas les tendances ou les opinions populaires, mais plutôt à réaliser des images qui correspondaient à mes goûts et préférences. Savoir trouver une formule personnelle et unique, est la clé dans un travail d’un photographe s’il veut être remarqué.

Demeurez fidèle à votre vision

J’ai appris à faire ce qui me plaisait sans chercher à plaire aux autres. Mon objectif est d’être fidèle à ma vision sans tenir compte des opinions des collègues et des experts. Je suis d’accord avec cette affirmation d’Henri Cartier Bresson: « toutes les choses dans la vie ne sont qu’une question de chance. » Je pense que mon taux d’échec est d’environ 95%, ce qui signifie que 95% de mes photos sont sans intérêt. Vous devez appendre de vos échecs si vous voulez créer des images de qualité. Plusieurs photographes se concentrer sur leurs meilleures images, mais pour progresser en photographie, il faut accepter de regarder ses moins bonnes images et découvrir ce qui les rend aussi mauvaises. Cela vous aidera à reconnaître une bonne scène d’une mauvaise, sans jamais prendre une seule photo. Vous développerez un instinct qui vous guidera à créer la bonne image.

nico-black-and-white-street-photography-03

Il est également essentiel de garder un esprit ouvert, en s’adaptant aux situations, et être en permanence à la recherche de tous les bons moments – pas seulement ceux que vous avez prévisualisés avant de partir. Plus je prends de photos et plus je crois que la réceptivité est essentielle. La photographie en noir et blanc est une magie à elle seule. Elle a la capacité de créer une forte attention et de stimuler nos émotions. Tous les photographes ont trouvé leur inspiration et ont su devenir de meilleurs artistes de l’image en passant par un long processus d’apprentissage.

Street-Photography-Nicholas-Goodden-3

Le noir et blanc aura toujours une place en photographie, car il est parfois difficile de comprendre le message venant d’une photo à travers l’enchevêtrement des couleurs que nous impose ce monde. Sa popularité en photographie pourrait se résumer à cette formule: en supprimant la couleur, un photographe participe à la mise en place d’une pureté où règne le chaos de la modernité.

Au sujet de l’auteur

Nico Goodden est un photographe professionnel de Londres spécialisé dans la photographie urbaine, la photographie de rue et la vidéo. En 2014 il figurait parmi les 100 photographes les plus influents au monde; en 2015, les 20 photographes de rue les plus influents et en 2016, les 20 meilleurs photographes du Royaume-Uni. Vous pouvez découvrir son travail en visitant sa page Instagram ou son site internet.

crédit photo : Nico Goodden

Un commentaire

  1. Merci beaucoup pour avoir partagé cet article qui est d’une grande pertinence. Tous les points évoqués sont vrais et je me rends compte que cet auteur est passé par de nombreuses phases tout comme nous.

    La photographie en noir et blanc est très bien adaptée aussi à la photographie de nature qui est notre domaine. Nous avons eu deux mentors très importants : Ansel Adams et David H. Gibson. C’est grâce à eux que nous vivons maintenant aux Etats-Unis et où nous sommes passionnés par les grands espaces.

    Nous avions partagé notre expérience sur le noir et blanc dans un blog dont l’adresse la suivante : https://www.guillenphoto.com/cms/pourquoi-realiser-des-photos-en-noir-et-blanc-partie-1.html.

    Je voulais ajouter que la photographie en noir et blanc est une véritable philosophie de la photo mais aussi de la vie.De notre côté, nous avons mis des années à maitriser le noir et blanc numérique car les bons outils n’existaient pas. Nous venons du monde argentique et nous n’arrivions pas reproduire en numérique les nuances que nous avions. Depuis 3 ans, les choses ont changé. Nous avons trouvé deux éditeurs de logiciels qui ont créé des produits enfin très adéquats.
    Nous continuons de progresser chaque semaine mais la route est longue.

    Merci pour votre excellent travail
    Bien à vous