Alastair Thain : le photographe de l’impossible est toujours en quête de nouveaux défis

ill_pho_port_c_thain_alaster_3_soldiers

Alastair Thain est bien connu dans le milieu des arts visuels. C’est un pionnier qui à su laisser sa marque en prenant en photo pendant dix ans, en Grande-Bretagne et aux États-Unis, des personnalités du monde du spectacle, notamment Jack Nicholson, Andy Warhol ou de Vivienne Westwood. Mais ce n’est pas tant via la photo qu’il s’est fait connaître, mais en étant un artiste qui a toujours essayé de repousser les limites de sa créativité.

Alastair Thain_31

Alastair Thain, maintenant âgé de 54 ans, blond, affichant un regard tranquille et réfléchi d’un conférencier d’université, il a étudié la photographie au London College of Printing au début des années 1980. Mais ce qui distingue ce photographe des autres c’est qu’il n’a jamais accepté les limites imposées par la photo. C’est dans les années 90 qu’il décida de réorienter sa carrière. Il nous explique pourquoi:

Le fait de photographier des célébrités à Los Angeles peut être horrible, ce n’est pas créatif, mais parfois c’est un plaisir absolu.

Il est devenu de plus en plus intéressé à faire ses propres appareils photo et à expérimenter des plans rapprochés et en décalage avec la réalité; le genre de travail qu’aucun agent à Hollywood recherche pour mettre en valeur ses vedettes. « Je ne pense pas que beaucoup d’actrices américaines vont regarder mon travail et diront; « je dois travailler avec cet homme. », nous révèle-t-il.

Nouveau dossier28

La raison pour laquelle ses photos sont devenues aussi populaires malgré le fait qu’il ne cherchait pas à faire de « beaux portraits », c’est que Thain ne tentait jamais d’embellir quelqu’un, ses photos étaient absolument impitoyables et ne donnaient pas beaucoup de place à leur sujet pour se cacher derrière un personnage fictif comme certaines vedettes aiment bien le faire. En fait, certaines photos de Thain sont inquiétantes et même bouleversantes. Il nous explique son approche:

Je veux que mes portraits soient riches, voluptueux et intenses, mais je veux aussi communiquer quelque chose de la personne que je prends en photo. Je suis un grand fan de tout ce qui est tacite, sous-entendu. Je pense que si vous continuez à développer vos compétences, vous développerez cette compréhension, vous serez réceptif aux gens et aux émotions.

Il y a quelques années, il a eu l’idée de photographier des cadets de l’armée pendant leur formation de base, parce qu’il voulait «capturer une tension dans leurs visages». Les portraits ont l’air d’avoir été pris dans un studio, mais en fait Thain a photographié ces cadets à l’extérieur, en les prenant quelques minutes après qu’ils soient revenus d’une marche forcée. « Il fallait être rapide: ils sont si en forme, leur rythme cardiaque revient à la normale après 15 à 30 secondes. Je voulais photographier ces jeunes gens à un moment de stress physique extrême. »

Malgré son âge relativement avancé, il continue ses expérimentations avec de nouveaux appareils photo. Il a récemment équipé sa voiture avec l’un de ses appareils. Cela lui permet de parcourir la ville de Londres en prenant des photos grand format de la foule à des arrêts de bus ou des étrangers.

Son but est de voyager partout en Grande-Bretagne pour prendre en photo la vie des gens et pour en faire des images « évocatrices »et « bouleversantes », parce qu’il sait que leur vie est beaucoup plus que ce qu’ils nous montrent. Pour Thain, la vie est un monument qu’il faut prendre en photo pour que personne n’oublie qu’un jour, quelqu’un exista et que sa vie fut un combat de tous les instants.

crédit photo : Alastair Thain

2 commentaires