Une mère impala sacrifiée aux guépards : La véritable histoire au sujet de cette photo virale révélée par son auteure

fake_news_1

Dans le passé, une photo était une preuve irréfutable prise par un photojournaliste pour montrer la triste et dure réalité de certains événements. Pourtant, depuis que la photo existe, certains photographes ne se gênent pas, pour parfois présenter leurs photos comme un témoignage franc et direct d’une guerre par exemple, ou d’une tuerie, alors que ce n’est pas le cas.

Un bon exemple de cela est Steve McCurry, une icône de la photographie, qui fait face à plusieurs accusations de manipulation de photos. Un journaliste lui a demandé si certaines de ses photos avaient été « manipulées ». À cette question il a répondu:

Si elles l’ont été, ce sont probablement mes assistants qui en sont les responsables.

Le photographe Paolo Viglione avait identifié sur l’une des photos de McCurry des modifications faites avec Photoshop. Évidemment, ce ne sont pas tous les photographes qui osent aller aussi loin. La photographe Alison Buttigieg a plutôt été une victime qu’une manipulatrice dans cette histoire. Avant d’aller plus loin, rappelons qu’Alison est une photographe faunique maltaise qui réside en Finlande bien connue pour ses photos d’animaux d’Afrique.

Victime de faux témoignages

Si nous revenons maintenant à cette histoire; vous avez probablement vu cette photo (image d’ouverture) circuler dans les médias sociaux au cours de la dernière semaine. L’histoire qui l’accompagnait était que l’impala s’était sacrifiée aux guépards pour que sa progéniture puisse s’en réchapper. La photo aurait capturé le dernier regard de la mère avant d’être tuée. Plusieurs faux témoignages accompagnaient cette photo, notamment que la photographe s’était effondrée dans la dépression après la prise. Dramatique, hein?

L’histoire derrière une photo d’un impala à une fraction de seconde de la mort a été dissipée totalement par son auteure. Elle décrit comment «un moment fort de sa carrière de photographie est devenu un cauchemar».

Un moment fort de ma carrière photographique est devenu un véritable cauchemar. La photo avec l’histoire fausse a été partagée des centaines de milliers de fois sur divers médias sociaux. Quel monde vil dans lequel nous vivons, plein de gens stupides et crédules répandent de fausses nouvelles comme des fous.

Il s’avère que la vraie histoire est tout le contraire. En fait, l’impala a été utilisé par la mère guépard pour enseigner à ses petits comment chasser des proies – sauf que les petits étaient plus intéressés à jouer avec l’impala. Buttigieg attribue l’attitude «calme» de l’impala par le choc d’être entre deux guépards. La mère guépard a finalement tué l’impala.

Cette histoire, et bien d’autres, nous démontre qu’une photo peut faire l’objet de manipulations, autant par son auteur que par ceux qui la diffusent. Internet n’est plus qu’un simple réseau de partage, il peut être également un outil de propagande extrêmement puissant lorsqu’il est mal utilisé.

[via]