Jean Andre Antoine : Un appareil « vintage » pour se différencier des autres photographes

jean_andre_Antoine

Y a-t-il encore une place pour la photographie analogique dans notre monde dominé par le numérique? Pour le photographe Jean-Andre Antoine, cette question ne se pose même pas. Contrairement à ce qu’on pourrait croire, la demande pour ses photos produite par un appareil « vintage » ne cesse de croître. L’appareil qu’il utilise le plus souvent est un Polaroid 320. C’est un appareil télémétrique qui a été fabriqué entre 1969 et 1971, et dont l’obturateur permet des vitesses allant de 1/1200 à 10 secondes.

Pourquoi un appareil instantané ?

La raison pour laquelle il a choisi un appareil conçu il y a plus de 40 ans est la flexibilité que lui donnent les films instantanés. Il peut photographier à tout moment sans avoir à post-traiter et imprimer ses photos. C’est pour lui un très grand avantage lorsque vient le moment de photographier des mariages. Les nouveaux mariés peuvent avoir immédiatement leurs photos sans attendre de les recevoir sur un DVD ou une clé USB. Cet appareil produit des photos de 10 x 7.5 cm. Ces dimensions, sont très appréciées par les gens. Elles ne sont ni trop grandes, ni trop petites.

16110321_143407316165584_5423003553935392768_n

Cet appareil produit des images d’une qualité exceptionnelle. Elles ne ressemblent en rien aux photos des petits appareils Instax de Fuji. De plus, elles peuvent être laminées pour qu’elles puissent durer plus longtemps. Plusieurs nouveaux mariés sont enchantés par ce que fait Antoine, car il peut partager instantanément leurs photos. Il nous explique:

Le numérique offre plusieurs avantages que je ne peux pas nier, mais avec mon appareil, je peux prendre une photo d’une personne et la lui donner en moins de 30 secondes. Elles résistent très bien à la lumière et les couleurs sont magnifiques. Quant au N&B, la gamme tonale est très large. Je suis très heureux que l’analogique face un retour. Ces photos ont une âme et une texture que le numérique n’offre pas. Je n’ai pas à me préoccuper d’avoir avec moi un ordinateur portable et une imprimante. Mon appareil fait tout cela en quelques secondes.

Il ne croit pas que la photographie analogique remplacera les appareils numériques, mais son appareil lui permet de se démarquer des autres photographes, lesquels font des photos qui se ressemblent toutes, alors que son équipement, tout en attirant l’attention des passants sur la rue, produit des photos vraiment uniques. Il n’y en a jamais deux qui soient semblables. C’est une des particularités des anciens appareils Polaroid qu’il aime le plus. Lorsqu’il a appuyé sur le déclencheur, il ne sait jamais exactement à quoi ses photos ressembleront .

71

C’est un aspect important de son travaille, car il doit mettre en pratique tout ce qu’il a appris au fil des années pour obtenir de bonnes photos sans l’aide d’un logiciel. Il n’a pas droit à l’erreur. Selon lui, le numérique a rendu paresseux les photographes. Car ils savent que si leurs photos ne sont pas parfaites, ils pourront corriger les défauts avec Lightroom et supprimer les poussières et les éléments indésirables avec Photoshop. Pour lui, la photographie instantanée est devenue sa passion; elle lui permet de créer des photos qui seront uniques, tout cela calmement, sans avoir à trimbaler avec lui un équipement lourd et coûteux. Il travaille essentiellement à New York, plus précisément à Soho, qui est un quartier de Manhattan. Alors si vous passez par là, allez lui dire un petit bonjour, il sera ravi de discuter avec vous.

Pour découvrir le travaille de Jean Andre Antoine, vous pouvez visiter son site internet ou sa page Instagram.

crédit photo : Jean-Andre Antoine