Patrick Murphy-Racey : Avec l’a9 Sony est devenu l’entreprise à surveiller !

sony-a9-sports-supertelephoto-lenses-3

La sortie du a9 de Sony a suscité beaucoup de réactions dans le monde de l’imagerie mondiale. Notamment chez les pros et les photographes d’évènements sportifs. Patrick Murphy-Racey, qui est dans le domaine depuis plus de 25 ans, nous donne son opinion sur le nouveau boîtier de Sony. Le texte complet est très long, j’ai traduit du mieux que je pouvais une petite partie du texte original. Voici que qu’il nous dit:

Quand j’ai commencé à écrire cette revue, cela remonte à janvier et je n’avais aucune idée comment ils appelleraient cet appareil. J’ai pris des milliers de photos dans diverses situations du monde réel et je dois ici vous dire que Sony est arrivé dans le monde de la photographie sportive d’une façon qu’aucun concurrent à Canikon n’a jamais accompli. Voyons quelques fonctionnalités de plus près.

Le Joystick:

Bien qu’il soit plus petit que ce que les gens voulaient, c’est maintenant une réalité pour Sony. De nombreux photographes ont demandé cette fonctionnalité et Sony leur a donné. Le joystick n’est pas très proéminent comme les versions des appareils photo Canikon, donc il ne devrait pas être trop fragile. Sur le a9, c’est plus une bosse en caoutchouc qui se détache légèrement du reste du boîtier. Il est cependant facile à manipuler avec votre pouce, et permettra aux personnes de déplacer les points AF dans le viseur facilement. Avoir à utiliser un joystick pour déplacer vos points AF semblera archaïque pour de nombreux photographes utilisant les boîtiers Sony, lesquels sont bien connus pour offrir un excellent système AF 4D.

J’utiliserais la zone étendue ou le mode AF « verrouillage du point », plutôt que d’essayer de déplacer manuellement le point AF. Mais avoir un joystick offrira un plus grand confort à ceux qui souhaitent passer à Sony, surtout ceux qui viennent de Canon. Personnellement, je vais utiliser ce joystick pour accéder aux fonctions personnalisées bien avant que je l’utilise pour déplacer manuellement les points AF.

Le port Ethernet:

C’est le premier appareil photo sans miroir à proposer un port Ethernet. Cela lui permettra de l’intégrer à un flux de travail destiné aux agences de presse comme AP, UPI, Reuters et Getty. Cette fonctionnalité permettra aussi de le relier directement aux réseaux IT / LAN afin que les images puissent être chargées instantanément et directement sur un serveur lors d’un événement en direct. Nous venons tout juste de sortir d’une élection aux USA et le besoin de ce type de capacité est évident. De même, les Jeux olympiques de Tokyo 2020 arriveront au moment où les éditeurs auront besoin d’un accès instantané aux images des photographes. La NBA, la NFL et la LNH utilisent cette technologie, le « mirrorless » Sony A9 sera en mesure de concurrencer pour la première fois les autres appareils.

Le temps de latence:

Le vainqueur à ce niveau ces dernières années a été le 1DX et le 1DX II avec un temps de latence de 35 millisecondes. Cela signifie qu’à partir du moment où vous appuyez sur le bouton, il ne se passe que 35 millisecondes. Il y a un coût pour ce temps très court, qui est une vibration qui peut nuire à la qualité de l’image. Plus le temps de latence est court, plus il est facile d’obtenir des images nettes. Le nouveau A9 de Sony a réduit ce temps de latence de 35 millisecondes en offrant un temps de 5 millisecondes sans aucune vibration ni bruit. Donc maintenant, nous sommes en pleine science-fiction. C’est si rapide que lors de ma première utilisation de l’appareil au SonyOpen, j’ai pu obtenir des images parfaitement nettes 4 fois sur 5.

En résumé

Chaque fois que je pense que Sony a maximisé sa créativité d’ingénierie, il me montre un nouveau produit qui rompt apparemment plusieurs lois de la physique des boîtiers et des optiques. L’A9 représente non seulement les dernières technologies de Sony, mais également un refus de s’en tenir à la technologie des reflex que des géants de l’industrie ont poussé à l’extrême.

Lorsque je regarde en arrière dans ma propre histoire, je suis extrêmement fier de mes images que j’ai faites avec les appareils et les optiques Canon, Nikon et Leica. Je serai toujours reconnaissant pour leur qualité et leur rapidité, qui a évolué avec le temps, mais ce temps est maintenant révolu et ce, à plusieurs niveaux. Sony semble s’être complètement affranchi de ces technologies. Sony est maintenant prêt à conquérir le marché. Il me fait penser à Canon lorsqu’il a tout risqué pour passer de la monture FD à l’EF et a commencé à fabriquer des objectifs USM.

Nikon était dans la même position lorsqu’il a dévoilé son D1 révolutionnaire, à un moment où les appareils photo pros numériques étaient uniquement des Kodak et ne pouvaient être utilisés que par des journaux et des magazines d’information (car ils coûtaient très chers). Sony semble être devenu l’entreprise à surveiller avec sa domination mondiale dans la technologie des capteurs, l’absence total de peur quant à l’innovation, et leurs milliers de brevets. La division de l’imagerie numérique de Sony, est une histoire d’excellence et d’innovations qui remonte aux racines de Minolta.

Alors que je regarde l’état de l’industrie de la photographique en ce moment, je vois que tout se ressemble. Je veux être parmi les gens qui voient différemment. Chaque fois que nous, les partisans de Sony, faisons face à face aux ingénieurs de l’entreprise nipponne, nous essayons de leur parler de ce que nous aimons dans leur système, mais c’est toujours la même réponse. « Non, seulement ce qui est mauvais. Comment pouvons-nous l’améliorer? » Ce sont ces types de personnes avec lesquels je veux travailler.

Au sujet de l’auteur

Patrick Murphy-Racey est un vétéran de l’industrie avec plus de 25 ans d’expérience. Il a travaillé pour des journaux et des magazines, notamment Sports Illustrated. Vous pouvez découvrir son travail en visitant son site Web. Ce texte est une traduction libre et un très court résumé de son article qu’il a publié ici. Si vous comprenez bien l’anglais, je vous conseille de lire l’article original.

Laisser un commentaire