Comment équilibrer son éclairage en lumière naturelle avec un flash et des filtres ND

Essayer de dominer la lumière du soleil est devenu plus simple ces derniers temps. La technique pour obtenir de bons résultats dans cette situation consiste à utiliser une vitesse d’obturation rapide et une synchronisation à grande vitesse. Cette technique était un peu difficile à maîtriser. Maintenant, avec des stroboscopes HSS plus puissants sur le marché, comme le Godox AD360II et AD600BM, c’est devenu plus simple.

Cette technique d’utiliser des filtres ND existe depuis longtemps . Ceux-ci vous permettent de prendre vos photos en utilisant de grandes ouvertures pendant la journée tout en maintenant votre vitesse d’obturation en dessous de la synchronisation du flash. Dans cette vidéo du photographe Levy Moroshan, de sector5films, nous voyons comment cette technique fonctionne afin d’équilibrer la lumière du jour avec celle du flash, pour faire ressortir un sujet avec une profondeur de champ peu profonde.

Bien qu’il existe maintenant des flashs compatibles HSS, c’est toujours une très bonne technique qui fonctionnera avec n’importe quel boitier et système de flash. Il vous permet de maîtriser l’environnement avec une grande ouverture tout en maintenant votre obturateur en dessous de la vitesse de synchronisation. Dans cette vidéo, Levy utilise un filtre ND de 6 arrêts. Sa première photo consistait à obtenir une exposition ambiante sans flash. Cela lui permet de voir comment la lumière naturelle tombe sur son sujet en relation avec l’environnement.

Comme vous pouvez le voir, c’est assez sombre. Si Levy n’utilisait pas de flash, ou utilisait des flashes pouvant se synchroniser à grande vitesse, il aurait pu se passer du filtre ND en gardant la même ouverture et la même valeur ISO: 1/4000 à 200ISO. Mais à l’aide du filtre de densité neutre, vous n’avez pas à vous soucier des capacités de synchronisation. Levy utilise un système de lumières Paul C. Buff Einstein de 640W, mais cela fonctionnerait avec tout ce qui a assez puissant. Il a fait un premier test à un quart de la puissance de son système de flash.

Le résultat final est bon. Si le sujet avait été sous-exposé, il suffisait d’augmenter la puissance du flash et de faire le contraire si le sujet avait été sous-exposé.

Cette technique d’utiliser des filtres de densité neutre présentait quelques inconvénients il y a quelque temps. Vous deviez utiliser plusieurs filtres et les changer en fonction du changement de luminosité durant la journée. De plus, les viseurs optiques ne permettaient pas aussi facilement de voir ce que donneraient des filtres ND avec 5 ou 6 arrêt sur votre objectif.

Les filtres ND variables ont résolus deux de ces problèmes. Vous utilisez simplement un filtre sur votre objectif et faites simplement pivoter le cadran pour ajuster l’intensité. Le troisième problème a été résolu par l’électronique. Vous pouvez utiliser le « Live View » sur la plupart des reflex pour exposer correctement la scène. Cela vous permet de voir ce que le capteur voit, même si vos yeux ne peuvent pas voir à travers le viseur. Les appareils « sans miroir » avec leurs viseurs électroniques offrent également cette capacité. Ces avancées technologiques vous permettent de maîtriser plus facilement tous ces paramètres lors de votre prise de vue.

Pour les utilisateurs de reflex purs et durs, la synchronisation haute vitesse est souvent encore la façon la plus simple d’utiliser cette technique. Mais pour les utilisateurs des « sans miroir », les filtres de densité neutre sont tout aussi pratiques et sont plus faciles à utiliser grâce à l’ EVF qui vous montre la photo finale.

[via]

2 commentaires

    1. Vous pouvez modifier les paramètres de votre appareils photo pour produire un effet plus naturel. ici c’est un tuto qui permet de démontrer comment cela fonctionne.