Utilisez la critique pour vous améliorer !

photo-1

Il y a un problème auquel nous sommes tous confrontés en tant que créatifs d’une façon ou d’une autre: être trop heureux de notre travail, et prendre la critique trop personnelle. Ces deux côtés sont toxiques et ce ne sont pas des aspects essentiels dans lesquelles nous devons nous impliquer dans la promotion et la croissance de notre travail et nos vies.

Devenir conscient

Au cours des huit dernières années, j’ai eu le plaisir d’apprendre à connaître les photographes qui ont eu beaucoup de succès. Je les ai rencontrés lors de leur voyage et ils m’ont très souvent demandé de les aider pour améliorer leur travail. J’ai remarqué une tendance parmi ceux qui l’ont fait; ce n’était pas le travail acharné qu’ils avaient fait pour réussir qui les différenciait des autres, mais le fait d’être conscient qu’il y avait encore une place pour qu’ils s’améliorent.

Étant introverti, j’ai rarement passé beaucoup de temps avec ces personnes, mais j’ai été étonné de constater jusqu’à quel point je pouvais apprendre en les voyant travailler. C’était étrange parce que je ne pouvais pas comprendre comment cela était possible. J’ai toujours été blessé lorsque quelqu’un me disait ne pas aimer mon travail. J’ai profité de cette prise de conscience pour les étudier. Ils savaient qu’ils étaient talentueux, pourtant ils acceptaient de nouvelles idées afin de s’améliorer, sans y voir des attaques personnelles.

Cela semble contradictoire; partager ce que vous avez créé parce que vous en êtes fier, mais ne pas se sentir blessé lorsque quelqu’un ose critiquer! J’ai alors compris que la progression doit être en équilibre entre la critique et ce que vous faites de bon. En n’ayant pas peur de partager tout en ayant suffisamment de recul pour recevoir une critique, ainsi vous ne pouvez faire autrement que de vous améliorer. Cela ressemble à un trouble de la personnalité lorsque vous y penser bien !

la solution

J’ai constaté que la croissance optimale chez un photographe provient d’une approche descendante. Qu’est-ce que cela veut dire ? Simplement que vous devez apprenez à regarder votre travail de façon objective; découvrir sa valeur, pourquoi il est génial ou il ne l’est pas, puis être ouvert au fait que vous pouvez faire encore mieux.

D’une certaine manière, c’est comme un voyage. Je voyage souvent parce que j’aime cela. Je ne sais pas trop à quoi m’attendre quand je serai rendu à ma destination, mais je garde un esprit ouvert parce que je sais que je vais y trouver quelque chose à laquelle je n’avais pas pensé. Si je gardais un esprit fermé sur ce qui m’attend, je me limiterais à découvrir de nouvelles expériences.

De même, sachez que la destination que vous prenez avec votre travail sera différente de ce que vous aviez à l’esprit à vos débuts. Les opportunités qui s’ouvrent à vous et les critiques que vous recevrez seront différentes de ce que vous envisagiez lorsque vous avez débuté en photo. Cela vous permettra de vous ouvrir à toutes les possibilités et de progresser d’une manière à laquelle vous n’aviez pas pensé. Sachez simplement qu’il n’y a pas de raison d’être blessé.

Peur ou excitation !

Lorsque vous présentez votre travail, vous ferez face à la peur ou à l’excitation. Si vous avez peur, les commentaires vous empêcheront de vous améliorer. Si vous êtes excité à l’idée de recevoir des critiques constructives, ces dernières vous permettront de progresser. Un autre aspect important que j’ai appris tout au long de ma carrière, c’est que vous devez vérifier la source de ces critiques avant de remettre en question la qualité de votre travail. Ne laissez pas les commentaires des trolls vous influencer. Si quelqu’un ne fait que commenter selon ses propres préférences, cela n’aura pas la même valeur qu’une bonne critique honnête et constructive.

Enfin, concernant la pratique. J’ai constaté que la plupart des personnes qui sont devenues de bons photographes passent beaucoup de temps à se pratiquer. Il est normal que vous vous sentiez désillusionné de temps en temps. Si cela arrive, vous saurez que c’est le bon moment pour vous laisser aller. Si vous vous rendez compte que vous êtes trop sensible par les commentaires venant d’illustres inconnus, prenez conscience de cela et essayez de vous ajuster en conséquence. Avec le temps, vous apprendrez naturellement à laisser passer ces critiques qui vous blessent et à continuer de progresser.

J’ai vécu ces situations dans le passé et je crois que plusieurs d’entre vous aussi. Sachez que vous droit à l’erreur, mais également de vous améliorer. Parce que nous méritons tous de vivre en accord avec notre potentiel.

Au sujet de l’auteur

Pratik Naik est un photographe et retoucheur dans une entreprise appelée Solstice Retouch. Il dirige aussi le blog Retouchist. Vous pouvez découvrir le travail de Pratik sur Instagram, Tumblr, Twitter et Facebook. Cet article est une adaptation libre d’un texte qu’il a publié sur son blog.