Le Panomicron : Pourquoi j’ai construit mon propre appareil photo panoramique 93 x 24

Panomicron _photo_1

Un peu en réaction au numérique qui a envahi la vie de millions de photographes, et aussi en partie à cause de la montée en puissance des films analogiques, le photographe Oscar Owesons a construit son propre appareil photo utilisant des films à la place d’un capteur. Appelé le Panomicron, cet appareil pend en photo des images panoramiques de 93x24mm. Owesons nous explique:

Mon appareil photo, que j’appelle le « Panomicron », est un boîtier panoramique de 35mm qui utilise des négatifs de 93 x 24. Il peut utiliser n’importe quel objectif Mamiya Press, mais il n’y a pas de viseur.

Pour ceux qui ne le sauraient pas, les objectifs Mamiya Press se retrouvent sur une gamme de boîtiers « rangerfinder » moyen format. Le premier modèle a été conçu en 1960, et le dernier dans les années 1970. Il était destiné au marché professionnel de la photographie de la presse, et une large gamme d’accessoires était offerte. La taille maximale de l’image pouvant être capturée était de 6cm x 9cm, mais les images pouvaient être prises dans plusieurs formats en utilisant plusieurs types de films. Toutes les optiques étaient dotées de leurs propres obturateurs.

Peu coûteux à construire

Comme plusieurs photographes de la nouvelle génération, Owesons voulait un appareil photo utilisant des films analogiques, comme le Hasselblad X Pan. Cependant, il était trop cher pour ses moyens. Il a donc construit sa propre variation qu’il a nommé le Panomicron. Tout cela a commencé pour lui à 12 ans avec un Sony nex 5 sans miroir. Mais cet appareil, bien qu’il était excellent, ne le satisfaisait pas. Il préférait le film analogique. Il nous explique:

Je n’aime pas regarder une photo après l’avoir prise. Je préfère conserver le sentiment de ce moment. Je n’ai pas besoin d’autre chose. On me demande souvent comment je fais pour savoir si mes images correspondront à ce que je voulais photographier. À cette question je réponds toujours que la joie d’avoir pris une photo se termine dix minutes après votre arrivée à la maison. Mais quand vous avez un rouleau dans votre appareil photo pendant un mois, comme je le fais, vous les voyez de nouveau et revivez les moments lorsqu’elles ont été prises.

Sa motivation à construire son propre appareil photo lui vient du fait qu’au départ il voulait un Hasselblad XPan, pour prendre des photos panoramiques. Mais cet appareil était trop coûteux (on peut l’acheter sur eBay pour 3 200$). Il s’est donc inspiré d’un photographe sur Flickr qui construisait ses propres appareils photo. L’unique différence est l’objectif Mamiya Press. Cet homme l’a aidé tout au long de son processus de construction et a répondu à beaucoup de ses questions sur la façon dont il devait concevoir son appareil. Il a reçu également de l’aide de Thomas Roma, photographe et professeur, qui a également répondu rapidement à ses questions. La gentillesse et leur désir de l’aider l’ont motivé à matérialiser son idée.

L’objectif

Pour réunir le boîtier avec l’objectif, il a simplement utilisé accessoire imprimé en 3D. C’est à la base une optique Topogon grand-angle Mamiya 65mm f/6.3 fait de 4 élément en 4 groupes. Depuis qu’il a cet appareil, il a retrouvé la joie de la photographie plus « artistique », comme c’était le cas avant l’avènement du numérique, mais avec un appareil construit selon ses préférences. Une autre preuve que le dernier super appareil numérique n’est pas toujours utile et que dans certains cas, un appareil de base sans toutes ces nouvelles fonctionnalités, peut satisfaire un amoureux de la photographie analogique.

Des exemples

Voici quelques photos prises avec son appareil. Malheureusement le web ne rend pas justice à ces images, car les véritables photos sont beaucoup plus grandes et détaillées:

1

3

5

7

31

51

crédit photo : Oscar Owesons

[via]