Les expositions longues en noir et blanc de Joel Tjintjelaar

51

Joel Tjintjelaar est photographe qui créé de magnifiques images noir et blanc, allant aux photos de rue, de paysages, de natures mortes, etc. Mais il est surtout un artistique spécialisé dans la photographie d’exposition longue en noir et blanc. Il fait des ateliers sur la photographie dans le monde entier. Il a développé sa propre méthode de post-traitement, adoptée par plusieurs de ses nombreux adeptes dans le monde entier. Il enseigne sa méthode non seulement pour créer de la beauté mais aussi pour communiquer ses émotions. Son appareil de prédilection sont les modules N&B de Phase One. On lui demande souvent comment il a commencé à s’intéresser à la photo et au noir et blanc. Il nous répond:

Je ne m’en souviens pas car j’ai toujours été intéressé par la photographie, mais ce que je sais, c’est que c’était après avoir vu le travail de maîtres de portrait noir et blanc comme Irving Penn, Richard Avedon, Yousuf Karsh et les photographies de rue comme Bresson, tous ces maîtres m’ont inspiré à poursuivre la photographie comme une obsession extrêmement chronophage. Ces photos étaient de la pure magie.

Quant au N&B, je pourrais donner des réponses plus formelles telles que le «noir et blanc a plus d’humeur» ou le «noir et blanc révèle l’essence des choses», et je suis d’accord avec ces réponses, mais j’ai toujours trouvé que les photos en noir et le blanc possédaient un fort attrait esthétique car elles s’éloignent de la réalité, et c’est toujours un motif important dans mon travail: s’éloigner de la réalité autant que possible. Faire des expositions longues est à une autre étape pour s’échapper de la réalité. mais il y a un autre aspect plus neurobiologique de la photographie en noir et blanc qui m’attire: le noir et blanc ne fonctionne que dans les différences d’intensités lumineuses, les différences de luminance et l’amélioration de ces différences.

La perception de la profondeur se fait dans la partie qui interprète la couleur dans notre cerveau. Le noir et blanc est indépendant de la couleur, et c’est à cause de cela que nous pouvons percevoir et créer plus facilement une profondeur qui donne vie aux images.

Lorsque l’on lui demande pourquoi il aime tant les appareils N&b de Phase One, il répond:

Le nouvel IQ3 achromatique comme son prédécesseur sont des appareils fantastiques à utiliser d’un point de vue technique: l’énorme gamme dynamique fait une grande différence et il est plus facile de traiter et d’améliorer ces images. La quantité de détails est fantastique pour un photographe architectural, mais il y a aussi l’absence de filtre couleur qui fait une différence qualitative en noir et blanc. Avec un capteur numérique produisant des images en noir et blanc, vous omettez toutes les interpolations. C’est une information plus pure et non modifiée. Elles nous dévoilent la subtilité des contrastes dans l’image basée uniquement sur les valeurs de luminances, et non sur les valeurs des couleurs. Cela rend mon travail plus facile, tant du point de vue technique que du point de vue artistique.

Voici quelques photos prises par Tjintjelaar:

1

3

5

9

53

71

73

Pour découvrir le travail de Joel Tjintjelaar, vous pouvez visiter sa page Facebook, ou 500px.

crédit photo : Joel Tjintjelaar