Apprenez comment produire un portrait avec deux sources principales de lumière comme un professionnel

1

L’éclairage à deux sources est une configuration de base des portraits. Elle est simple et rapide à apprendre. Elle est composée d’une source principale, d’une lumière de remplissage (souvent un réflecteur) et d’un « rim light ». Pour ceux qui ne le sauraient pas, un « rim light » est un terme anglais que l’on utilise pour décrire est une technique d’éclairage où le sujet est rétro-éclairé. L’image est exposée de façon à cacher les caractéristiques principales de celui-ci. Cette technique permet de produit une mince ligne de lumière qui dévoile les contours d’un sujet. Maintenant que cela a été précisé, revenons à notre petit tuto.

Dans cette vidéo de 7 minutes, le photographe australien P J Pantelis, nous accompagne dans cette configuration d’éclairage à deux sources. Il explique comment chaque lumière contribue à produire un bon portrait. Le but est de comprendre comment chacune des lumières interagissent les unes avec les autres et que le réflecteur vient compléter le tout.

Une caractéristique qui est souvent absente dans les portraits des débutants est toute forme de séparation avec l’arrière-plan. De plus, souvent, il est difficile pour les débutants de pouvoir dire comment chaque source de lumière contribue à un portrait. Ainsi, PJ nous montre des exemples pour chacune des lumières et la façon dont les trois sources fonctionnent pour produire un bon portrait.

3_point_lighting_5

Vous pouvez voir dans l’image ci-dessous, que le « rim light » a un effet important sur les zones latérales du cou, de la tête et de l’oreille et que l’effet est plus subtil à droite. C’est seulement lorsque vous le voyez avec la source principale – image ci-dessus au milieu – que vous remarquez la différence qu’il produit. PJ a utilisé deux sources de lumière et un réflecteur. Mais vous pourriez le faire tout aussi facilement avec trois flashs. Il suffit de bien calibrer vos différents outils.

41

Bien que ce ne soit peut-être pas la configuration d’éclairage la plus originale, c’est une excellente solution de rechange lorsque tout le reste échoue. Ou, utilisez-la au début d’une session pour obtenir des « photo-tests » avant de commencer votre séance principale. Vous pouvez changer le résultat en ajoutant des gels de couleur. Vous pouvez également déplacer vos sources de lumière, en enlever une ou en ajouter plusieurs.

En fait, c’est une configuration qui peut être adaptée selon les goûts des photographes. Certains préfèreront avoir un éclairage principal placé à l’avant en ajoutant un « rim light » sur le côté sans réflecteur ». Toutefois le réflecteur permet d’avoir un éclairage plus uniforme et avoir des images plus « flatteuses ». Lorsque vous comprenez comment chacune des lumières interagissent entre elles, vous pouvez plus facilement adapter cette configuration pour produire un portrait plus « créatif » et obtenir ce que vous voulez vraiment.

N’oubliez pas de regarder la vidéo. Parfois regarder un tuto est plus simple que de suivre des explications écrites. Mais rappelez-vous qu’à la base cette configuration est composée d’un « rim light » et d’une source principale. Le réflecteur n’est là que pour « uniformiser » l’éclairage. Pour ma part, j’aime mieux le portrait avec le réflecteur comme vous pouvez le voir dans la troisième photo utiliser pour illustrer ce tuto.

[via]

Laisser un commentaire