Pourquoi j’utilise un seul objectif depuis plusieurs années

lens_1

Après de nombreuses années d’expérience en utilisant différentes optiques, j’ai maintenant recours à un seul objectif principal. J’ai commencé avec un 50mm, puis j’ai ajouté un 85mm, un 35mm, un 100mm et un 28mm à ma collection, et j’ai utilisé également des zooms. Mais maintenant, j’utilise exclusivement une optique de 50 mm. Mais pourquoi aurais-je choisi de me limiter ?

Pourquoi je me limiterais dès le départ?

Pourquoi choisirais-je d’utiliser une seule optique pour tout mon travail ? Il y a certaines choses qui pourraient se révéler à vous si vous décidez de faire comme moi. L’une d’entre elles si vous décidez de limiter votre choix d’objectifs, c’est qu’il sera plus facile de débuter, et moins de choix signifie moins de doute sur les décisions que vous avez prises. Avez-vous déjà pris une photo alors vous souhaitiez avoir un téléobjectif 70-200mm ou le grand-angle de 28mm ? Si vous ne disposez que d’une seule optique, vous n’avez qu’une seule option. Vous ne ressentirez plus le « regret de l’acheteur » ou un sentiment d’anxiété que votre équipement n’est pas complet.

Choisissez votre objectif

Une excellente raison de photographier avec un seul objectif, qu’il s’agisse d’un zoom ou de n’importe quoi d’autre, c’est que vous connaissez votre objectif à l’intérieur et à l’extérieur. Vous connaissez le cadrage qu’il vous donnera. Vous pouvez visualiser votre photo avant même de mettre votre oeil sur le viseur. J’ai découvert que lorsque je regardais une scène à photographier, je savais où me tenir, ce que je pouvais photographier, et l’angle et la position qui correspondaient le mieux au look que je désirais. Et vous savez quoi, tout se passe inconsciemment parce que je connais mon optique à l’intérieur et à l’extérieur.

Street-gear-copy-768x601-745x583

Une seule optique signifie qu’il n’y a plus de changement d’objectif. Plus de poussière sur le capteur. Vous n’avez plus besoin d’un grand sac photo. Ne craignez pas la personne qui connaît 10 000 cadrages différents. Craignez la personne qui connaît un seul cardage et l’a pratiqué 10 000 fois. Devenez celui qui sait avant d’avoir déclenché. Ainsi vous aurez moins de matériel à transporter. Vous ressentirez moins le besoin de vous assurer que vous avez toutes les optiques pour photographier. Vous accorderez plus de temps à maîtriser votre métier au lieu de vous concentrer sur votre équipement.

Pourquoi j’utilise seulement une optique

Pourquoi j’ai choisi de me limiter à une optique de 50 mm ? Pourquoi ne pas avoir choisi un 35mm ou un 28mm ? La raison pour laquelle j’ai choisi un 50mm, c’est parce que c’est la longueur focale par défaut. Que ce soit pour les portraits, les événements spéciaux; c’est ma focale préférée. J’avais d’autres optiques avant de faire ce choix, mais pour mon style, d’autres objectifs signifiaient avoir un cadrage qui ne correspondait pas à mon esthétique photographique.

la familiarité

Pour moi, c’est comme regarder avec mes propres yeux. Je sais ce que j’obtiendrai avant même d’avoir porter mon appareil photo à mes yeux. La familiarité que j’ai développée avec cet objectif, fait en sorte que mon processus photographique est plus rapide. Le seul problème avec mon objectif de 50 mm c’est qu’il ne peut pas faire la mise au point sur un sujet à moins de 0,7 mètre. Mais cela m’a obligé à penser différemment, notamment la façon dont j’abordais un sujet.

Conclusion

La principale raison pour laquelle j’utilise un seul objectif, c’est que je ne gaspille plus mon temps à choisir mon équipement. L’utilisation d’une seule optique devient votre chemin pour devenir un maître de cette distance focale. Vous découvrez ses limites et vos capacités à l’utiliser; ce qui fait qui vous devenez plus efficace lorsque prenez en photo une scène. Et le bonus supplémentaire c’est que tout votre travail présentera une apparence constante, ce qui contribuera à façonner votre style photographique. Pourquoi je n’utilise qu’un seul objectif ? C’est parce que j’ai choisis de devenir un maître de cette optique, et non un simple amateur de tous les objectifs qui existent dans ce monde.

Au sujet de l’auteur

Alexander Ben Korako Watson, plus connu sous le nom de A.B Watson est un photographe basé à Auckland, en Nouvelle-Zélande. Vous pouvez découvrir son travaille en visitant son site, le suivre sur Instagram, et Facebook, ou via Twitter.

2 commentaires

  1. Quand j’ai débuté avec mon premier reflex en 1978 , l’optique de base livrée était le 50 mm . Le 50 était l’optique de pratiquement tous les photographes à l’époque . Je comprend le raisonnement de ce photographe . Revenir au seul 50 mm est un beau challenge .