Comment tirer parti des mauvaises conditions météorologiques que nous offre la nature pour faire de bonnes photos

7

Faire un shooting lorsque les conditions météo ne sont pas au rendez-vous n’est pas de tout repos. Si vous vous trouvez sur une plage alors qu’il pleut, cela devient une sorte de défis. Souvent, avant une séance photo, nous vérifions la météo en espérant que les prévisions seront exactes. Mais parfois, elles se trompent. C’est souvent un hasard. Même dans un endroit chaud et ensoleillé, comme la Floride, le temps peut se couvrir et la pluie commencer à tomber. C’est exactement ce qui est arrivé lors d’une séance d’engagement entre un homme et une femme.

Pour le photographe Nick Larghi, cependant, ce n’était pas une raison pour remballer son équipement et de rentrer à la maison. Nick avait planifié cette séance pour son ami Jason quelques mois avant la proposition. Donc, il ne pouvait pas repartir sans avoir pris ses photos. Au lieu de cela, il a décidé de profiter de ces conditions défavorables pour prendre des photos différentes de celles que nous l’habitude de voir lors d’un engagement entre deux futurs époux. Voici ses explications.

Trouvez le bon endroit

Mon ami Jason et moi avions planifié sa proposition depuis quelques mois maintenant. Je fais du bénévolat au Jardin botanique de Naples Pier, de sorte que j’ai découvert des points potentiels intéressants dans ce jardin. Après notre visite dans ces jardins où j’ai pris en photo son engagement, nous avons décidé de nous diriger vers Naples Pier. Il est célèbre pour ses magnifiques couchers de soleil, car lorsqu’il est combiné avec un coucher de soleil, ce paysage peut produire de très belles photos. J’ai déjà passé un peu de temps en Floride et j’ai vu comment Naples Pier peut être magnifique au coucher du soleil. Nous avons donc choisi cet endroit.

4

La photo ci-dessus montre un exemple du genre de coucher de soleil qu’il essayait d’obtenir. C’était une des premières sessions de Nick. Voici le reste de ses explications:

5

La mère nature avait d’autres plans pour nous ce jour-là. La Floride est célèbre pour ses pluies d’été, ce jour-là ce n’était pas différent. Nous étions assis sous l’une des structures de la jetée et j’ai décidé de profiter de cette situation; c’était soit ça, soit attendre que les choses se calment. Je pensais à certaines photos que j’avais déjà vues dans le passé, donc j’ai pensé que ce serait l’occasion d’en faire des semblables.

La pluie rétroéclairée permet souvent de créer de belles images. Surtout en Floride car généralement il fait plutôt chaud. Il est donc plus facile de travailler dans ces conditions. Toutefois, c’est plus difficile de composer une photo sous la pluie en sachant que vous avez beaucoup d’équipements précieux . Mais si vous voulez faire de bonnes photos, il faut parfois prendre des risques.

L’équipement

J’ai essayé de les aligner le mieux possible pour que je sois satisfait de la géométrie de la jetée et de la façon dont l’ensemble était positionné. Une chose différente que j’ai faite; c »est que je me suis mis à genoux, j’ai réduit mon trépied et j’ai pris la photo de cette façon. Mon équipement se compose d’un Canon 70D et d’un objectif Canon 70-200mm f/2.8L. Pour l’éclairage, j’utilise souvent un flashpoint XPLOR 600 HSS TTL avec système à distance sans fil. Ce système a été choisi en raison de ses capacités HSS. C’était l’un de mes meilleurs investissements. Cela me donne plus de souplesse qu’une petite vitesse, et je trouve que le système radio est beaucoup plus fiable.

6

Ma philosophie est de faire en sorte que mes photos correspondent à 95% à ce que je veux directement depuis mon appareil photo. Le moins de temps je dois passer en post-traitement et plus je sais que mes photos seront bonnes. Je ne sais pas si cela est vrai pour tout le monde, mais je vois que beaucoup de gens se passent de post-traitement, c’est une énorme étape, alors assurez-vous d’avoir de bonnes photos dès la prise de vue plutôt que de travailler pendait des heures en post-traitement.

Supprimez les élément perturbateurs

La seule fois où je casse cette règle techniquement, c’est en astrophotographie ou avec mes photos sous-marines. Parfois, je dois utiliser Photoshop lorsque la lumière n’est pas parfaite ou pour supprimer des éléments perturbateurs. Et comme toujours, je prends mes photos en RAW. C’est une habitude que tous les photographes devraient avoir. Nous connaissons tous les avantages du RAW, alors pourquoi ne pas en profiter !

Pour une photo comme celle-ci (ci-dessus), j’ai ajusté les couleurs, les ombres et supprimé mon système d’éclairage, jusqu’à ce que j’aie ce sentiment qui me dit « c’est parfait » J’ai découvert quelques trucs pour capturer plus de gouttes de pluie et augmenter les ombres pour leur donner un aspect « cinématographique ». Je n’ai pas eu à éditer beaucoup cette photo; je sentais que l’aspect dramatique était parfait et qu’il n’y avait pas d’exagération.

Conclusion

Avant de prendre votre photo, assurez-vous que c’est le bon moment, que tout se trouve au bon endroit. Il faut que le spectateur sente ce que vous ressentiez à ce moment. Non seulement le résultat finale serait de bonnes et belles photos, mais vous sentirez qu’il valait la peine de risquer votre équipement, et en photographie, cela n’a pas de prix. De plus, les mauvaises conditions météorologiques peuvent être un façon de réaliser des photos qui seront différentes. Pour cela soignez créatif et sachez profiter de ces conditions pour mettre à l’épreuve vos connaissances en photo. Cela vous permettra de progresser, et cela aussi n’a pas de prix en photographie !

Au sujet de l’auteur

Nick Larghi a étudié la photo à l’Université Tampa en Floride du sud aux États-Unis. Il est un spécilistes des photos sous-marines. Vous pouvez découvrir son travail en visitant sa page Flickr.

crédit photo : Nick Larghi